Santé infantile: Le Mali  a son 1er centre de chirurgie cardiovasculaire !

D’un coût estimé à 2 millions d’euro (construction et équipement confondus), le 1er centre de chirurgie cardiovasculaire pour enfant a vu le jour au Mali, à l’hôpital Mère-Enfant le ‘’Luxembourg’’. La cérémonie d’inauguration couplée à la première opération a été célébrée le lundi 10 septembre. Présidée, par l’ex président de la République, Amadou Toumani Touré, accompagné de son épouse, cette cérémonie a enregistré la présence de plusieurs autres personnalités, dont, Mme Festoc et son fils, les donateurs  de l’association ‘’Chaine de l’espoir’’.Ouf de soulagement pour les enfants atteints de maladie de cœur.

En effet, cette unité chirurgicale mieux outillée qui pourra prendre en charge 1000 enfants par an est une aubaine pour empêcher les cas d’évacuations relevant de la chirurgie cardio-pédiatrique à l’étranger.

« Ce centre devait naitre, il doit vivre, il doit être nourrit, éduqué, servir d’exemple et d’interrogations » tel a été le propos du directeur général de l’hôpital Mère-Enfant dans son mot de bienvenu.

Cependant après une présentation exhaustive du centre, il dira que plus de deux mille enfants   recensés seraient en attente afin de bénéficier de ce service.

Conscient de ces besoins et fort des expériences acquises avec l’association ‘’Chaine de l’espoir’’, il dira qu’il n’y aura plus de place au doute, à l’attentisme ainsi qu’à la main tendue.

Pour sa part, le représentant du ministre de la Santé dira que ce centre est une réponse tangible aux multiples sollicitations des usagers et aux cris de cœur des enfants malades du cœur au Mali.

Après avoir remercié le responsable de l’association chaine de l’espoir ainsi que la donatrice, il dira que ce service de chirurgie cardiovasculaire marque une étape importante dans le renforcement des capacités de soins au Mali. A cet effet, estime-t-il, un grand nombre d’enfants malades du cœur peuvent désormais être pris en charge sur place au Mali. Toute chose qui permettrait de réduire les couts exorbitants d’évacuations sanitaires vers l’extérieur.

« Il s’agit là d’une opportunité pour le département de la Santé et de l’Hygiène Publique de maximiser le nombre d’enfants malades du cœur à prendre en charge » a-t-il déclaré.

A sa suite, c’est la donatrice, André Festoc accompagné de son enfant au pupitre qui s’est adressée à l’assistance avec beaucoup d’émotion. Courte de taille, la soixantaine révolue, elle déclare d’entrée de jeu : « Mon mari et moi nous aimons beaucoup les enfants ». Et d’ajouter : « Quand Delauche m’a proposé le projet, j’ai tout de suite dit oui. Je n’ai pas hesitée ! » a-t-elle déclaré.

De son côté, l’ex président de la République prenant la parole a tenu d’abord de rendre hommage à l’ensemble instrumental pour sa chanson sur la paix au Mali. Cependant, pour amuser la galerie, il s’interrogera : « Je voudrais savoir que sont devenus, les Coulibaly, Sissoko, Keïta après mon départ du pays, il y a six ans ?».

Après ce ton humoristique, ATT n’a pas hésité de se prononcer sur la question de paix au Mali. En connaissance des tractations politiques qui prennent une autre tournure inquiétante, ATT confiant de la capacité des Maliens à surmonter les épreuves déclara : « nous allons, nous entendre de gré ou de force ».

Avant de terminer, l’ex président Touré a largement remercié le responsable du projet chaine d’espoir, la donatrice André Festoc et tous les acteurs qui ont contribué pour la réalisation de  ce beau projet pour les enfants.

A noter que cette cérémonie a été marquée par une remise symbolique de cadeaux à André Festoc par l’ex première Dame, Lobo Touré.

Par Moïse Keïta

 

(Visited 8 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.