VŒUX DE NOUVEL AN AU MINISTERE DE L’EDUCATION : Au nom de l’école malienne !

La responsabilité assumée par chacun des chefs dans le ressort de ses compétences pour remodeler l’école demeure le credo du ministre de l’Education nationale.

La grâce de l’après-midi du vendredi 4 janvier a été l’occasion, pour le cabinet élargi du ministère de l’Education nationale, avec la bienveillance du secrétaire général, de présenter au ministre, le Pr. Abinou Témé, les vœux de bonne et heureuse année 2019.

La cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence Bakary Traoré du département dans une grande convivialité. Au-delà de la symbolique, comme l’a résumé le maître des lieux, c’est la marque d’une bonne collaboration au département de l’Education nationale.

Le secrétaire général du ministère, Kinane Ag Gadeda, a rappelé la symbolique de l’événement, laissant ensuite le soin à Abou Diarra, conseiller technique, de présenter au ministre, au nom de tous, les chaleureux vœux traditionnels de Nouvel an.

Une année finit, une autre commence, dira-t-il à l’entame de ses propos, pour camper le décor, tout en faisant une rétrospective de l’année écoulée. Globalement, a-t-il déclaré, l’année scolaire 2017-2018 s’est déroulée dans de meilleures conditions, avec des évaluations et des examens tenus partout dans le pays, grâce à l’effort de tous les agents « d’autant qu’il s’agit là d’un travail à la chaîne ».

De la même manière, l’année 2018-2019, à ses dires, a démarré à date échue sur toute l’étendue du territoire national sous de bons auspices, hormis les zones de conflit. Depuis lors, les activités se déroulent normalement. Ceci, Abou Diarra l’a attribué à la clairvoyance et au sens de l’organisation du travail du ministre Témé qui, dès sa nomination, a privilégié la responsabilité assumée par chacun des chefs dans le ressort de ses compétences pour remodeler l’école.

Pour le conseiller technique, c’est tout naturellement que le ministre Témé reçoit de ses collaborateurs le même engagement pour l’accompagner à réussir la haute mission que les plus hautes autorités lui ont confiée pour le confort de l’éducation nationale. L’orateur a souhaité, au ministre Témé, à sa famille, à l’ensemble de ses collaborateurs, au nom de tous, les vœux sincères de bonne et heureuse année 2019.

« Une année de paix, de santé, de réussite, de satisfaction personnelle, familiale et professionnelle. Que Dieu vous donne toute l’énergie pour conduire cette mission afin que le secteur de l’éducation puisse engranger des résultats probants », a-t-il déclaré à l’endroit du ministre.

Emu, le ministre a remercié M. Diarra pour « ces mots qui me vont au cœur » au nom de l’ensemble des travailleurs du ministère de l’Education nationale. Le ministre Abinou Témé en a profité pour réitérer la philosophie de travail qui l’anime vis-à-vis de chacun des responsables du département, pris individuellement dans sa sphère de compétence, assumant sa pleine responsabilité pour le bon fonctionnement du système éducatif.

« Comme je l’ai déjà évoqué, je fais confiance à priori à tous les responsables pour la bonne administration des affaires publiques. En un moment donné de l’Histoire, si des autorités de l’Etat vous ont nommés à vos postes de responsabilités, c’est bien parce que vous aviez des atouts et des compétences pour y faire face. C’est cela qui importe pour moi en vous exhortant à cultiver la solidarité, la loyauté et le patriotisme pour la cause de l’école qui nous mobilise tous », a-t-il réaffirmé.

Pour le ministre, au-delà de la tradition, c’est la marque de la bonne collaboration entre tous les segments du département. C’est pourquoi, en retour, il a souhaité à toutes et à tous « une très bonne année de santé et de prospérité ».

Faisant, à son tour, une sorte de revue pour l’année écoule, le ministre Témé a déclaré que l’école est le condensé de tous les problèmes de notre société. Pour cela, il a souhaité que « Dieu nous donne la force et le génie convergent pour affronter les difficultés dans la solidarité, la loyauté ».

Les difficultés ? Il y en a l’école et le ministre Témé sait en parler. En se collant à la brutalité de l’actualité, il a évoqué l’une d’entre elles, plus récente, liée à la controverse sur l’éducation sexuelle complète en ces termes : depuis un mois, nous sommes au-devant de l’actualité avec un discours négatif qui nous concerne ». Si le ministre Témé a estimé que c’est désormais clos, il indique tout de même que « nous avons la conscience claire que nous sommes là pour la seule cause de l’école ». Ce discours, nous l’avons supporté et vous n’avez pas été lâchés ; c’est désormais clos », a-t-il affirmé avant de dire à l’endroit de ses collaborateurs qu’il « nous faut beaucoup d’énergie et de génie d’intelligence pour faire face aux difficultés ». Et cela, dans la solidarité, la loyauté et le patriotisme.

Face à cela, le ministre Témé, comme il l’a laissé entendre, ne désespère pas, en comptant sur les atouts et les compétences des uns et des autres, pour relever les énormes défis auxquels l’école est confrontée pour son plein épanouissement.

Bonne année et bonne santé, à toutes et à tous, pour une année scolaire, pleine et vivace…

Source : CCOM/MEN

(Visited 11 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.