ADRS : Le budget en hausse de 17%

L’Agence de Développement Rural de la Vallée du Fleuve Sénégal (ADRS) a tenu la 8e session de son conseil d’administration vendredi, à Kita. La rencontre était présidée par Dr Nango Dembélé, ministre de l’Agriculture, président du conseil d’administration de l’Adrs.

En effet, l’Agence se dote d’un budget de 9,724 milliards FCFA en 2019, contre 8,312 milliards FCFA en 2018. Soit une hausse de 16, 98%. Une augmentation qui s’explique, selon Oumar Berthé, directeur général de l’ADRS, par l’accroissement des financements extérieurs, consécutivement à l’avancement dans la mise en œuvre des activités du Projet de développement rural intégré du district de Kita et de ses environs, phase 2 (PDRIK II) et du Programme de gestion intégrée des ressources en eau (PGIRE II).

Dans son mot d’ouverture de la rencontre, le ministre Nango Dembélé a décrit une campagne agricole déroulée dans des conditions tantôt favorables, tantôt moins favorables. Ces conditions sont, entre autres, la disponibilité des denrées de grande consommation sur les marchés; la stabilité des prix des céréales; la bonne répartition des pluies dans le temps et dans l’espace; la bonne crue des cours d’eau, en particulier le fleuve Sénégal; la poursuite de la subvention des intrants agricoles, en particulier les engrais minéraux et organiques; la présence de chenilles légionnaires dans les zones de Kita et de Manantali.

Aussi, s’est-il réjoui des efforts conjugués de l’ensemble des acteurs, permettant ainsi l’atteinte des résultats suivants: l’emblavure de 4 449ha sur une prévision de 3 734ha; la production de 9 474 tonnes de céréales; le démarrage de la mise en œuvre du plan de production de semences par la réalisation de 1,5ha de riz, 2ha de maïs et 3,75ha de niébé; la formation de 1 486 producteurs dont 496 femmes sur 23 thèmes.

En matière d’aménagements hydro-agricoles, l’année écoulée a été marquée par le démarrage des travaux de 680 ha de périmètres irrigués G et H, avec maîtrise totale de l’eau à Mahina; 1 239 ha de bas-fonds dont 700 dans le cercle de Kita et 539 ha dans le cercle de Bafoulabé. En matière d’infrastructures de désenclavement et de protection des berges, il y a eu le démarrage des travaux de construction de 20 km de piste rurale dans le cercle de Kita et de protection de 4, 230 km de berges du fleuve Niger dans le cercle de Kayes; le branchement des stations de pompage des PIV de Kamankolé et la construction du siège de l’ADRS.

Tièfing KANTE

(Visited 6 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.