Nuit des héroïnes: DIAMOND Events magnifie la femme pour sa combativité

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Groupe Diamond Events a dédié à une douzaine de femmes maliennes une soirée dite «La nuit des héroïnes». Une nuit au cours de laquelle nos sœurs récipiendaires ont été récompensées pour leurs bravoures. C’était dans la nuit du samedi 10 novembre 2018, au centre Musokunda de Korofina, en Commune I du District de Bamako, sous la présidence de la Représentante du Ministre de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, Mme Berthé Hawa Diakité, en présence de la Directrice Générale de Diamond Events, Mme Adam Diabaté.La soirée riche en couleurs a réuni beaucoup d’artistes maliens parmi lesquels  Tonton Idriss, Sory Ibrahima Diakité et Dr. Kebe.

Dans son discours d’ouverture de la cérémonie, la promotrice de l’événement, Mme Adam Diabaté, non moins Directrice Générale de Diamond  Event, dira que son agence de communication s’est investie comme mission de rehausser l’image de la femme en général et celle malienne en particulier. Toutes celles qui se distingueront par leurs exploits, à travers briques sculptées dans l’art de la féminité. Il s’agit, en effet, pour elle de rompre l’ordre établi qui relègue la femme au second plan, confinée dans les coins et recoins du foyer.

«De toute évidence, attendre qu’une personne te rende heureux est la meilleure façon de vivre malheureux. Ce concept à valeur de vertu est incarné par nos sœurs dans tous les domaines de la vie socio politique, culturelle, artistique et sportive», a expliqué Mme Diabaté. A ses dires, s’il est d’une constance indiscutable que la féminité se confère et s’accomplit d’une volonté divine, le talent requiert une virtuosité dont l’acteur ne s’en prévaut que dans l’art souvent exercé dans une rude adversité. C’est sans doute là où se prend la vraie dimension des héroïnes de cette soirée.

Ainsi fera-t-elle savoir qu’il est de notoriété publique que les femmes, dans un véritable sursaut de leadership, s’activent à travers des journées panafricaines et internationales à porter un constant plaidoyer au profite de leur émancipation, voire de leur prise en compte au prorata de leur contribution au développement de la nation.

«Des évènements qui n’auraient, sans doute, pas suffi à catalyser une volonté politique à hauteur de souhaits si des femmes, de quelques bords qu’elles se trouvent, n’avaient pas apporté la preuve d’un savoir-faire affiché dans leur sphère d’intervention», renchérit-elle.

Mme Adam Diabaté a saisi l’occasion pour rendre un hommage mérité au Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, «dont la vision ne s’est jamais démarquée d’un autre Mali possible avec une implication conséquente de la femme dans le processus de développement ». «A la faveur de sa clairvoyance, poursuit-elle, le principe du quota a été pour la première fois possible au Mali. La présence remarquable des femmes dans le premier Gouvernement de son second mandat en est la parfaite illustration ».

Selon Mme Adam Diabaté, c’est à l’aide d’une rigoureuse sélection, opérée par une équipe pluridisciplinaire sur presque trois mois que 12 lauréates, triées sur volet, issues d’horizons aussi divers que la mine, l’artisanat, la culture, l’agro- industrie et la mécanique, sont faites bénéficiaires des premiers trophées de cette première édition.

«Ces femmes ont en partage la grandeur dans l’âme, le sens de l’honneur, le patriotisme, la rage de vaincre et de convaincre par la compétence, plutôt, l’excellence. Toutes choses qui leur ont valu ce jour de mériter de nous tous, ici présents, de réels motifs de reconnaissances. Cet acte que nous posons pour la toute première fois relève d’une œuvre humaine et, comme telle, pourrait souffrir d’imperfections », a explicité la Promotrice.

Par ailleurs, Mme Diabaté a rendu un hommage mérité aux illustres femmes maliennes, notamment  Aoua Kéïta, Sira Diop, Fatoumata Siré Diakité qui ne sont plus de ce monde mais qui avaient fortement marqué la présence de la gent féminine dans la construction d’un Mali nouveau.

DCA

About The Author

Sur le même sujet :

LEAVE YOUR COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook