Professionnalisation du secteur de la culture au Mali : Les acteurs se penchent sur la question

Partagez sur :
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage

Le ministre de la culture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a procédé le lundi 5 novembre 2018 au Palais de la culture, Amadou Hampaté Bah, à l’ouverture de l’atelier de formation sur les capacités professionnelles du personnel de la direction de l’action culturelle.

L’objectif est d’améliorer les compétences des responsables de l’administration centrale et déconcentrée et des acteurs culturels privés pour une meilleure maîtrise de leur environnement dans les industries culturelles. Cette session est placée sous le thème : « Management de la connaissance dans les industries culturelles ».

Du 5 au 7 novembre 2018, le ministère de la culture organise, en collaboration avec la direction de l’action culturelle,  un atelier de formation à l’intention des acteurs du domaine de la culture pour  une professionnalisation  du secteur.

Durant cette session, les acteurs du secteur feront le diagnostic  des défis auxquels la culture est confrontée afin  de proposer de solutions durables.

Dans son discours d’ouverture, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ministre de la culture, a indiqué que  cet atelier s’inscrit dans un processus de renforcement de capacités des agents de la direction nationale de l’action culturelle, des directeurs régionaux, des encadreurs et des promoteurs de spectacle du monde de la culture.

« Il  cadre parfaitement avec  les objectifs de l’action gouvernementale et du Ministère de la Culture, axés  sur le développement des connaissances et la qualification des ressources humaines », a-t-elle déclaré.

Puis,  N’Diaye Ramatoulaye Diallo, a salué le choix de la thématique choisie qui, selon elle, est une première au Mali.

«  Elle est hautement stratégique et vise à créer un réseau d’acteurs maîtrisant les enjeux et les outils liés à la gestion de la connaissance dans les entreprises et les organisations culturelles », a souligné le ministre de la culture.

La maîtrise de l’environnement, management de la connaissance organisationnelle, le marketing culturel, le montage d’une entreprise culturelle sont entre autres les modules qui seront développés sous houlette des formateurs.

Diadié Yacouba Dagnoko, ancien ministre de la Culture et formateur, a estimé que c’est une formation qui vient à son ère. Selon lui,  elle permet aux acteurs du secteur d’avoir une prise directe sur les enjeux de la culture au Mali et dans le Monde.

« Quand on parle d’une industrie culturelle, c’est comme si on fait un parallèle avec une industrie d’extraction minière… Elle apporte de l’argent. Mais elle n’est pas suffisamment traitée pour générer beaucoup de profit. Elle doit être analysé ou canaliser en vue de permettre aux hommes et femmes qui ont dédiés leur vie à l’art de tirer le maximum de profit. L’environnement doit être organise pour identifier et maitriser les défis afin d’apporter de solutions aux nombreuses questions qui se posent », a expliqué M. Dagnoko, l’un des formateur, à l’issue de la cérémonie.

 

Moussa Mallé SISSOKO

About The Author

Sur le même sujet :

LEAVE YOUR COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook