SANTE PUBLIQUE: Un nouvel hôpital inauguré

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le quartier Sénou est choisi par le Guide spirituel des soufis du monde entier, pour construire un grand hôpital moderne. L’inauguration s’est effectuée en présence d’une foule massive venue de tous les coins et plusieurs personnalités notamment le ministre des Maliens de l’extérieur et l’Intégration africaine Abdrahmane Sylla, le chef du cabinet du ministère de la Santé Cherif Haidara, le directeur général de santé, la directrice régionale de Bamako et chef du cabinet du ministère du Culte et des Affaires religieuses. C’était , le vendredi 27 juillet 2018.

Selon Cheick Soufi Bilal Diallo, les gens sont venus de tous les coins du Mali pour faire leur témoignage. « Dieu a dit qu’il envoie Mohamed pour la pitié qui est (la santé, la bonne marinière et paix). L’Islam est une religion de paix, de vivre ensemble mais aujourd’hui nous avons constaté que l’Islam détruit par les négationnistes et les opportunistes est devenu une religion de violence, de terreur pour leur propre intérêt. Cet hôpital est là pour toute la population de Senou, tous les vieux vont venir se visiter gratuitement. Il y a tous les services techniques comme le laboratoire, l’urgence, la maternité, bloque opératoire et deux morgues pour les femmes et hommes ».

Selon Dr Abdramane Sylla ministre des Maliens de l’extérieur, qui représente le président de la République Ibrahim Boubacar Keita  et la Première dame Mme Keita Aminata Maiga, « il nous a montré la bonne face de l’Islam, parce que le travail que nous avons vu, montre que les musulmans peuvent faire beaucoup choses au profit des autres. Ce travail, est un travail de patriote, il nous a fait savoir que chacun peut faire quelque chose à son tour. L’argent qui est entre dans ça est énorme, ça vaut beaucoup ce n’est ni un million ni deux millions c’est beaucoup d’argent, toute une personne qui voit ce travail sait que Soufi Bilal fait un grand travail ».

Pour Ousmane Dembélé, directeur général de la santé, « cet hôpital est d’une grande utilité, mais il faut que les services soient disponibles avec un personnel de qualité, un hôpital est difficile à gérer,  il faut que le personnel travaille avec la population, ils doivent se donner et se remettre au service de la population », a dit M. DembéléEt d’ajouter « nous allons beaucoup faire pour vous aider mais il faut que nous sachions le matériel qui est là et le fonctionnement par ce que l’hôpital a besoin de beaucoup d’entretien, quant à nous, nous allons tout faire pour vous aider dans la formation de  vos agents ».

Amadou Sala Touré

About The Author

La Lettre du Mali LA LETTRE DU MALI est un hebdomadaire d'information générale. Le siège est à Bamako-Mali

Sur le même sujet :

LEAVE YOUR COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook