Service social des armées – REMISE D’ATTESTATION AUX FEMMES DES CAMPS DE BAMAKO

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Association malienne pour la promotion de la citoyenneté et la protection de l’environnement dénommé (AMAP-CPE) a procédé à la remise des attestations aux femmes des camps ayant suivi des séances de formation en gestion des entreprises. La cérémonie qui était présidée par la Directrice général du service social des armées le colonel Mariétou Dembélé s’est déroulée jeudi dernier dans la cour de ladite structure.

Dans son discours d’ouverture, le colonel Mariétou Dembélé a souhaité, au nom du chef d’Etat major général des armées, la cordiale bienvenue aux différentes associations des femmes des camps de Bamako. « La cérémonie qui nous réunit ici a tout son sens, c’est-à-dire la recherche sur le bien-être des individus et sur ses reflets psycho-sociaux est d’une grande importance et mérite d’amples réflexions », a déclaré le colonel avant de rappeler le rôle de son service. Selon elle, de nos jours, travaux qui s’y consacrent se multiplient. L’armée, bien qu’une structure spéciale, ne fait pas exception. D’où la création du service social des armées.

Le colonel Mariétou Dembélé félicite l’initiative des responsables de cette association non lucrative de former une bonne partie des épouses de nos militaires tout en leur délivrant des attestations en bonne et due forme leur permettant dans les jours avenir d’être aptes et compétitives mais aussi de s’imprégner des contours des activités génératrices de revenus et de savoir s’intégrer dans la vie active et à s’ouvrir sur le monde. Pour terminer, elle a invité les récipiendaires à faire bon usage des ces connaissances acquises.

Pour sa part, le président de l’association, Bassina Sountoura a d’abord remercié la directrice du service social des armées pour la franche collaboration et l’appui de sa structure à l’initiative de l’AMAP-CPE. Il a ensuite donné les éclaircissements sur l’AMAP-CPE qui, d’après lui, est une association malienne engagée en faveur d’une citoyenneté active et pour une société écologique et solidaire. Elle a pour objectif d’organiser des activités participatives afin de permettre aux citoyens d’imaginer des solutions endogènes aux problèmes environnementaux d’une part et de participer pleinement à la sauvegarde du patrimoine culturel d’autre part.
Bassina Sountoura a rappelé qu’au total, c’est un premier groupe de 164 femmes qui ont été choisies dans les différents camps de Bamako pour participer à une formation de 4 modules différents à savoir, la gestion du temps, la culture entrepreneuriale, la comptabilité et le marketing. Une manière leur permettant de mener des activités génératrices de revenus et d’être économiquement indépendantes. « Nous avons initié cette cérémonie officielle de remise des attestations car cette formation s’inscrivait d’une part dans le cadre du mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion sociale et d’autre part, elle s’inscrivait dans la suite logique de la 1ère édition de la journée de commémoration des soldats tombés sur les champs de l’honneur du 12 au 21 janvier 2018 », a précisé le président de l’association.

Par ailleurs, Bassina Sountoura a expliqué qu’au-delà de tout cela, cette initiative de formation est aussi une solution de renforcement des capacités pour l’amélioration des conditions de vie des veuves des soldats tombés pour la patrie pendant la période de crise que notre a connue en 2012.

Alou Badra DOUMBIA

About The Author

Sur le même sujet :

LEAVE YOUR COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook