Plaidoyer de MISAHEL en faveur de la lutte contre le terrorisme: une invite à plus d’engagement dans le soutien au G5 SAHEL

Pierre Buyoya appelle la communauté internationale à soutenir la force G5 A la suite de sa visite de 48 heures à Mopti, le Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel) Pierre Buyoya a animé, le mardi 19 février 2017, une conférence de presse au siège de l’organisation. Au cours de cette rencontre avec la presse, Pierre Buyoya a appelé les acteurs de la région à plus d’engagement et la communauté internationale à soutenir la force G5 Sahel.

Pour s’imprégner de l’état devancement de la montée en puissance de la force G5 Sahel, le Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya a effectué, du 14 au 15 février 2018, une visite de terrain à Mopti, région centre du Mali. Pour faire le point de cette mission, Pierre Buyoya s’est entretenu avec la presse, le mardi dernier, au siège de la Misahel, sise à l’ACI 2000.

Dans son intervention, le Haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel (Misahel) a rappelé qu’il s’est rendu dans la région centre du Mali les 14 et 15 février pour s’enquérir de l’opérationnalisation de la force conjointe G5 Sahel ainsi que la situation sécuritaire à Mopti aux récentes attaques terroristes. Au cours de cette visite, Pierre Buyoya affirme avoir rencontré successivement les autorités administratives de Mopti ; les élus locaux, le quartier général de la force G5 sahel ; l’état-major de l’armée malienne. « Nous avons échangé sur la situation sécuritaire au centre du Mali », a-t-il précisé. Avant de féliciter le commandant de la Force G5 sahel Général Didier Dacko et ses troupes pour le travail accompli dans le cadre de l’opérationnalisation de la force.

Parlant de la situation sécuritaire, le Haut représentant de la Misahel affirme que l’insécurité règne au centre du Mali malgré les efforts accomplis par les uns et les autres. « Nous avons une situation sécuritaire difficile au Mali et dans le Sahel », a-t-il déploré. Et de réitérer l’engagement de l’Union africaine à l’opérationnalisation de la force G5 sahel. Partant, il a invité les pays de la région à plus d’engagement pour l’opérationnalisation de la force conjointe .Par ailleurs, il a lancé un appel à la communauté internationale de s’engager aux côtés des pays du Sahel pour la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. «  La lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent est un combat global qui profite à toutes les nations du monde », a-t-il fait remarquer.
Concernant la situation politique, Pierre Buyoya pense qu’il faut que les élections se tiennent au Mali conformément à la Constitution et la loi électorale. « Les élections doivent se tenir et dans les délais constitutionnels… », a-t-il déclaré. A l’en croire, pour la bonne tenue de ces élections, les politiques, la  société civile  doivent forcement collaborer. « Il n’y a aucun pessimisme quant à la tenue des  élections générales  même si la situation  sécuritaire est dégradante.  Il faut créer des conditions pour organiser ces élections car sans cela, le Mali sera confronté à d’autres problèmes plus sérieux », a-t-il souligné.

Pour Buyoya, l’Union Africaine et la Misahel soutiendront l’Etat malien pour la bonne organisation des élections présidentielles et législatives prochaines selon calendrier qui sera fixé par le gouvernement malien. « L’Union africaine enverra des observateurs pour superviser les élections prochaines au Mali », a-t-il conclu.

B. SIDIBE

(Visited 16 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.