ENVIRONNEMENT : Des journalistes initiés au concept du changement climatique

La Maison de la presse a abrité du 14 au 15 septembre 2018 un atelier de formation sur les outils et stratégies de communication en matière de changements climatiquesOrganisée par l’Union nationale des journalistes du Mali (Unajom), en partenariat avec la Fédération internationale des journalistes (Fij), la session de formation a regroupé une vingtaine de journalistes.  A l’issue de la formation, les journalistes ont été imprégnés des éléments de la politique nationale et ses stratégies de lutte contre les changements climatiques, les enjeux des changements climatiques, les incidences des variations climatiques au Mali, techniques de reportage sur les changements climatiques et l’impact des changements climatiques sur le genre.

Dans sa présentation, le formateur Bocary Traoré, expert Gire, a rappelé que le Mali a élaboré en 2011 une Politique nationale du changement climatique (PNCC). Pour lui, l’objectif est de contribuer à la lutte contre la pauvreté et au développement durable en apportant des solutions appropriées aux défis liés aux changements climatiques afin que ceux-ci ne deviennent un facteur limitant du développement socioéconomique.

Il s’agissait aussi de définir d’ici 2025 un cadre de développement socio-économique durable qui intègre les défis des changements climatiques dans tous les secteurs de son développement afin d’améliorer le bien-être des populations. Il a expliqué que  la PNCC a sept principes. Il s’agit du principe de précaution et de l’anticipation, du principe de l’équité et de la responsabilité commune mais différenciée, du principe pollueur-payeur, du principe de la décentralisation, du principe d’implication/responsabilisation, du principe de la cohérence transversale et le partenariat public privé.

Dr. Siné Aly Badara Pleah, géophysicien, a analysé minutieusement les enjeux des changements climatiques. Pour lui, il y a quatre enjeux ; à savoir : les enjeux globaux relatifs aux écosystèmes, les enjeux de la biodiversité, les enjeux socioéconomiques et les enjeux sanitaires.

Le doyen Siratigui Traoré, journaliste planificateur en communication, a donné quelques techniques et notion de reportage sur les changements climatiques. Pour lui, la stratégie du journaliste c’est d’amener ses cibles à changer de comportement de façon positive.

A l’ouverture, le représentant de la Hac, Mahamane Hamèye Cissé, a regretté que les changements climatiques augmentent à la fois les inondations et les pénuries d’eau, diminuent les rendements agricoles et aggravent la situation sanitaire. Pour lui, le rôle des journalistes dans la lutte contre les changements climatiques est d’une importance capitale et requiert un engagement et des stratégies de communication bien ciblées pour atteindre le changement de comportement.

Pour la représentante de la Fij, Sokona Dia, le changement climatique reste un défi majeur en Afrique. Elle a regretté que les journalistes ne s’intéressent pas aux questions des changements climatiques. Mme Sokona Dia a fait l’historique de la collaboration entre la Fij et l’Unajom.

Pour le président de l’Unajom, Fakara Fayinké, cet atelier est la suite logique de la bonne collaboration entre l’Unajom et la Fij. Il a rappelé que les changements climatiques se sont produits naturellement sur des siècles ou des millénaires à cause de divers cycles astronomiques, des variations de l’énergie solaire et de l’activité volcanique. Et d’ajouter que pendant ces dernières décennies, les activités humaines ont modifié la composition atmosphérique à travers la dégradation de la couche d’ozone dont le rôle est d’absorber la plupart du rayonnement solaire ultraviolet.

Cheick Hassane

(Visited 8 times, 1 visits today)

About The Author

La Lettre du Mali LA LETTRE DU MALI est un hebdomadaire d'information générale. Le siège est à Bamako-Mali

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.