Consolidation de la démocratie au Mali – Le RMPSD tire les leçons de la présidentielle passée !

« Organisation de l’élection présidentielle de 2018 : Quels enseignements pour la consolidation du processus démocratique au Mali ? » tel était le thème de la conférence-débat initiée par l’association RMPSD (Réseau Médias, Paix, Sécurité et Démocratie) à l’occasion du lancement de ses activités le samedi 3 novembre à la Maison du partenariat. Animé par le Pr Issa N’Diaye, ex ministre et chercheur universitaire cette conférence a enregistré la présence de Massa Sidibé, président du RMPSD, le représentant du ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Halaye Guindo et d’autres invités de marques.

Fondé depuis le 5 août 2004, le Réseau, Mediaş, Paix, Sécurité et Démocratie (RMPSD) se donne comme objectif de contribuer de manière professionnelle, à l’ancrage de la démocratie à travers la prévention, la gestion, la résolution des conflits et la bonne conduite du processus électoral en Afrique.

Conformément à son plan d’actions 2018, il a organisé une conférence débats sur un thème porteur. Celui du bilan des dernières présidentielles en vue de mieux consolider le processus démocratique dans notre pays.

Dans son mot de bienvenue, le président Sidibé dira que le RMPSD regroupe en son sein des journalistes de la presse publique et privée, issus aussi bien de la presse écrite, de l’audiovisuelle que de la presse en ligne. « Le RMPSD promeut la paix à travers des actions concrètes auprès des populations affectées par la violence, développer une expertise pour la culture de la paix et de la non-violence » a -t-il fait savoir, tout ajoutant le concours de son association pour sensibiliser, former et informer sur les questions de défense et de sécurité et mettre en place un vivier de journalistes spécialistes du processus électoral .

Parlant du thème, il dira que RMPSD entend instaurer le débat autour de cette thématique dont l’actualité et la pertinence ne sont plus à démontrer. Car, dit-il, il s’agit de tirer les enseignements utiles de l’organisation des récents scrutins présidentiels en vue d’améliorer les élections législatives prévues pour bientôt.

De son côté, le Pr N’Diaye a su maintenir l’attention de l’assistance par sa maitrise du sujet. Cependant, il a soulevé à juste titre les maux qui incarnent notre processus démocratique à commencer par le système électoral du pays.

Selon lui, le coût de l’organisation de cette élection a été lourde pour le budget national et occasionné la crise financière que le pays traverse aujourd’hui. A cet effet, il a souligné que l’argent prend de plus en plus une place importante dans notre processus d’organisation d’élection.

Dans un souci d’économie, il a préconisé le retour au système électoral à travers le vote à l’Assemblée nationale pour le président de la République.

Après avoir souligné qu’il y a nécessité d’une reformation démocratique au Mali, il dira qu’il est temps pour notre pays de renoncer à demeurer ‘’cobaye’’ de certains programme de l’autre côté.

A noter que cette conférence débat a été marquée par des échanges et des contributions très enrichissants et pleins d’enseignements.

Par Mariam SISSOKO

(Visited 15 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.