PROJET D’AUTONOMISATION DE LA JEUNESSE DE TOMBOUCTOU : Aider les jeunes à s’affirmer par l’entrepreneuriat

Consolider la paix au Mali en accompagnant la future génération d’entrepreneurs de Tombouctou. Telle est la priorité de l’Association des anciens boursiers du programme du département des Etats-Unis (Mandela Washington Fellowship Alummi Association of Mali).

En partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis au Mali, les responsables du projet TIMBOUCTOU YOUTH EMPOWERMENT ont procédé au lancement du projet d’autonomisation de la jeunesse de Tombouctou. C’était le mercredi 11 décembre, sous la présidence de Bilaly DICKO, directeur exécutif du projet, en présence de Gregory GARLAND, chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis, d’Emma MOROS, attaché des affaires culturelles à l’ambassade des Etats-Unis.
Selon Bilaly Dicko, ce projet a pour vision de dynamiser l’économie locale de Tombouctou, en permettant aux jeunes d’être responsables dans leurs communautés, tout en leur permettant de devenir des acteurs du développement. Pour lui, ce projet sera également un moyen de consolider la paix au Mali. Le directeur exécutif estime qu’ils ont initié cela au début de l’insécurité au Nord où l’insécurité avait donné naissance à une insuffisance d’opportunité économique. Comme conséquence, il affirme qu’elle a provoqué une hausse du taux de chômage qui touche 3 jeunes sur 4 dans la région. Dicko pense que le manque de travail conduit très facilement les jeunes au terrorisme et à l’immigration clandestine.
Le jeune entrepreneur ajoute que l’insécurité a augmenté à Tombouctou avec un avenir incertain pour les jeunes. Pour faire face à ce problème, ils ont décidé d’encourager l’entreprenariat. Il explique que Le projet TIMBOUCTOU YOUTH EMPOWERMENT est un programme de formation de 10 jours sur le business distributif à l’endroit de 25 jeunes entrepreneurs de Tombouctou. Aussi, les participants recevront des formations sur le design et les moyens de consolidation de la paix. Il annonce qu’à la fin du programme, le meilleur projet sera récompensé par une somme de 1000 dollars US offerts par SUGUBA qui est une plateforme régionale d’investissement dans les Startups.
Egalement, les trois meilleurs projets seront accompagnés par l’incubateur Donilab pendant une période de 6 mois, 15 des 25 participants auront des stages professionnels dans des organisations partenaires. 3 participants iront faire leurs stages professionnels à African Development Université au Niger.
Au tour de Gregory GARLAND d’expliquer l’entreprenariat distributif. Il soutient que ce type d’entreprenariat est le fait d’être le meilleur pour identifier ce dont votre communauté a besoin, puis le lui offrir dans les meilleures conditions possibles. Cependant, la différence entre l’entreprenariat distributif et l’entreprenariat normal est l’innovation à un coût accessible à travers les besoins de la communauté.
Il donne l’exemple de SKYPE qui a facilité la communication entre particuliers à travers la technologie (appel vidéo) et cela est devenu populaire et moins coûteux que la communication traditionnelle (carte téléphonique, etc.).
Gregory GARLAND souligne que le succès de Skype est dû à ses développeurs qui ont vu ce que les gens voulaient, et ont créé un logiciel qui le leur donnait. Il estime que si les jeunes entrepreneurs de Tombouctou suivent la même logique, cela aurait le même impact considérable sur le Mali. Il les encourage à créer la différence dans leurs communautés pour construire leur propre économie.

Sanata GOITA

(Visited 52 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.