Après avoir soutenu la réélection du Président IBK pour son quinquennat : la plateforme Défendons le Mali s’engage  « à boucher le trou de la jarre  pour  sauver le pays »

Plusieurs associations de la société civile   ont  lancé, hier soir, au Mémorial Modibo Keïta,  une nouvelle plateforme  dénommée « Défendons le Mali ». Objectif : accompagner l’action du gouvernement  tout au long du second quinquennat  du Président Ibrahim Boubacar Keïta.

C’est en présence du Président de la Commission défense et de sécurité de  l’Assemblée nationale  l’honorable Karim Keïta, que cette  nouvelle plateforme a été lancée. Elle regroupe, selon les organisateurs,  des mouvements et associations  patriotiques  qui ont soutenu la candidature du Président Ibrahim Boubacar Keïta. « Que de démarches çà et là et partout où il est important d’apporter le message du président IBK. Ni l’hostilité ni les médisances n’ont entamé notre détermination à faire réélire notre champion. Avec la conviction qu’il n’y a pas d’autre alternative à l’élection en démocratie, nous avons poursuivi le travail contre vents et marées », a déclaré la présidente de la plateforme Fatoumata Sacko.

Devant une foule en liesse,  elle a défendu le bilan  du premier quinquennat du Président de la République   en ces termes : ‘’ Nul ne peut nier l’évidence d’une paix retrouvée par le compromis et le nécessaire sacrifice mais sans compromission, sans céder sur l’essentiel qui était l’unité nationale et l’intégrité territoriale. Nul ne peut à juste raison faire la comparaison entre 2018 et 2013 marquée par la division du pays, l’occupation djihadiste et les hostilités militaires ’’.

« Le Mali ne baissera pas la garde »

Ajoutant qu’aujourd’hui le Mali  subit  les conséquences de cette lutte implacable menée depuis 2013 contre les terroristes.  « Le Mali ne baissera pas la garde, d’où la multiplication des initiatives parmi lesquelles le G 5 Sahel », a-t-elle souligné.

Fatoumata Sacko de poursuivre que  l’ambition qui fonde  leur action  à défendre le Mali,  à travers l’action du gouvernement,  ‘’ n’est  nullement d’un accompagnement obnubilé de laudateurs de mauvais goût ni un accompagnement forgé dans la conviction du projet présidentiel. Il s’agit d’un accompagnement né dans la douleur de la lutte politique. Jamais notre pays n’a été autant divisé, jamais il n’a été autant polarisé par la férocité des positions. Mais si ceux qui ont animé ces querelles pour un siège ou des avantages quelconques n’ont toujours pas compris qu’il faut mettre le Mali au-dessus de tout !’’.

A l’en croire, nombreux sont désormais les Maliens qui ont compris que le Mali n’a pas son intérêt dans la division. C’est pourquoi, dira-t-elle, ils se sont donné la main pour aider à la paix, au développement et à la cohésion sociale. « Défendons le Mali  se veut le réceptacle des patriotes engagés pour le Mali. Il se veut une armée civile de petites et de grandes mains pour boucher le trou de la jarre et sauver le pays, comme le dit si bien le grand roi Guézo», a-t-elle  déclaré

Il faut noter que la plateforme « Défendons le Mali » s’est fixée comme mission d’aller à la rencontre des populations sur l’ensemble du territoire  pour leur expliquer le bien fondé des réformes politiques et institutionnelles envisagées par le Chef de l’Etat.

Siaka DIAMOUTENE

(Visited 10 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.