13ème CONFERENCE DE LA SECTION NATIONALE DES MINES ET DES INDUSTRIES : « WASSOUL’OR ne respecte pas certaines dispositions légales et réglementaires »

Le Centre Régional d’Energie Solaire (CRES) a servi de cadre mercredi  06 février 2019, à la tenue de la 13ème conférence de la Section Nationale des Mines et des Industries (SECNAMI). Les trois jours des travaux de ladite conférence visent pour la section, à faire le bilan de ses activités au cours de l’année écoulée et fixer certaines perspectives. Les travaux d’ouverture étaient présidés par le représentant du ministre des Mines et du Pétrole, Lamine Alexis Dembélé, en présence du secrétaire général de la SECNAMI, Abdoulaye Kanté, du secrétaire général de la SYNACOME, Dramane Daou et de bien plusieurs personnalités.

Dans son allocution de bienvenue, le secrétaire général de la Section Nationale des Mines et des Industries (SECNAMI), M. Abdoulaye Kanté, a d’abord fait le point des activités réalisées depuis la 12ème conférence nationale des mines et industries du Mali qui constitue un moment important  de la vie de leur mouvement. Il a aussi rappelé que malgré certains progrès réalisés, le mouvement a également connu des difficultés qui ont marqué le secteur minier de notre pays.

Pour lui, le secteur minier  est l’un des leviers pour l’économie du pays à cause des ressources générées pour les finances publiques. Cependant, il est confronté à d’énormes difficultés liées entre autres à : l’épuisement des réserves ; la diminution ou l’arrêt des activités de recherche sur les permis miniers ; la prolifération des couloirs d’orpaillage sur les permis de recherches ; la précarité des emplois ; l’arrêt des négociations sur la révision de la convention collective des mines pour l’insertion du plan social ; des licenciements pour motifs économiques liés à la diminution du volume des activités ou à la fermeture des mines ; la violation de la liberté syndicale par certaines sociétés ; le non-respect de certaines dispositions légales et règlementaires notamment à  WASSOUL’OR concernant la priorité d’embauche lors de la reprise des activités après le licenciement dont les syndicalistes ont été victime. Les travailleurs miniers et industriels s’inquiètent face à la crise du nord, qui menace l’intégrité territoriale. Ils sont fiers des actions menées par les plus hautes autorités du pays pour le retour de la paix sur tout le territoire seul gage pour une véritable relance économique.

Dans son discours marquant l’ouverture des travaux, le représentant du ministre des Mines et du Pétrole a d’abord mis l’accent sur l’importance de nos ressources minières. Il dira qu’aujourd’hui, notre pays dispose des potentialités qui contribuent significativement à l’économie nationale. C’est au regard de toutes ces avancées, que le département en charge des Mines et du Pétrole ne ménagera aucun effort pour accompagner les miniers dans l’exercice de leurs missions. Il a profité de l’occasion pour les  encourager et montrer la disponibilité de son Ministère.

Il a aussi remercié  tous ceux qui ont contribué à la bonne organisation de cette 13ème conférence, notamment l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM), le Conseil National du Patronat du Mali  ainsi que toutes les bonnes volontés.

Flani SORA

(Visited 19 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.