L’ŒIL DE LE MATIN : Rétablir l’équité pour être crédible aux yeux des Maliens

Comment amener le Mali à prendre son avenir en main ? C’est la question que tous les Maliens se posent ou doivent se poser aujourd’hui face à tant de défis. Cela dit, j’ai pu observer ces dernières années une amélioration au niveau des voies de communication (des ponts, des routes…) ainsi qu’une meilleure distribution de l’eau et de l’électricité. Même si ce n’est pas encore suffisant.

L’atout majeur du pays reste le secteur agricole et il est bien dommage que le gouvernement Malien ne fasse pas d’efforts réels à ce niveau pour en tirer toutes les dividendes industriels et socioéconomiques.

Après la seconde Guerre mondiale, plusieurs pays mirent en place des programmes de distribution de lait à l’école. Leur objectif était de pallier les carences alimentaires et développer la filière laitière. L’idée loin d’être saugrenue pourrait s’appliquer au Mali sous une forme différente afin de soulager un peu la population, mais aussi offrir une chance à tous ces petits producteurs pour se développer et booster la croissance économique du pays.

Mais, visiblement, IBK n’est pas à la hauteur des demandes de son peuple. Je ne dis pas que c’est un mauvais président car je ne connais pas sa marge de manœuvre pour résoudre tous ces conflits qui poussent progressivement le pays vers le chaos. Cependant, pour le mieux être des Maliens, je suis certaine qu’il doit chercher à regagner la confiance de son peuple par tous les moyens. Et cela d’autant plus que le gouvernement ne peut plus fermer les yeux sur ce qui se passe actuellement, notamment dans le centre du pays. Il doit réagir et prendre des décisions dans l’intérêt du peuple afin d’apaiser cette colère grandissante.

Dans les familles, les parents sont là pour assurer l’avenir de leurs enfants et pour cela ils prennent des décisions qui ne sont pas toujours conformes aux souhaits des enfants. Les décideurs doivent souvent voir le pays à l’échelle de la famille. Il faut savoir dire non quand c’est nécessaire et être présents quand le peuple à besoin d’eux, veut les entendre et les sentir.

Pour être légitime il faut être équitable. Le gouvernement Malien n’est plus crédible aux yeux des fils et des filles du pays qui n’ont aucun avenir. Et cela à l’image de ces familles qui ne savent plus à quel Saint se vouer pour pouvoir vivre honnêtement. Le président de la République a donc sa part de responsabilité dans cette situation et il est urgent d’y remédier.

Le peuple ne se contentera plus de solutions car il veut des actes. Cependant ce même peuple, doit aussi comprendre que ses demandes doivent être plausibles, admissibles sinon ils entraineront avec eux la chute du Mali. Ce qui équivaut à créer les conditions de son propre malheur. Alors qu’une lutte doit être inspirée par une ambition de bien-être, l’ambition de hisser le pays sur la voie de l’émergence socio-économique dans l’intérêt de tous !

Sonia

(Visited 13 times, 1 visits today)

About The Author

LE MATIN Le matin - Médias Éditeur du journal Le Matin Journal d’informations générales et d’analyse paraissant les jeudis

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.