DÉRIVE VERTICALE

J’aurais pu me taire… j’aurais pu mais je me le serais reproché un jour. Alors je prends ma plume en témoin assumée d’une campagne présidentielle des plus violentes de notre histoire suivie de la fâcherie d’un monsieur que Dieu a fait petit et qui le restera car incapable de prendre de la hauteur, pour dire que c’est une sottise que de penser que certains ont le monopole de la discourtoisie encore moins celui des invectives puériles.

Il est en effet des circonstances qui ne sont guère propices à l’élévation ; bien au contraire, le devoir de vérité nous condamne parfois à poursuivre dans la gadoue et dans le caniveau des hommes de peu d’honneur qui ont choisi de s’ébrouer dans la saleté pour éclabousser, souiller d’autres personnes.

Je prends ma plume pour confirmer que le Maître du chaos fait partie de cette race d’hommes incapables de prendre de la hauteur et nous rappelle à chaque fois que la politique est un domaine d’activité brutal et souvent impitoyable voire crapuleux.
Je prends ma plume pour confirmer que la bouderie d’un seul de nos compatriotes ne peut obscurcir le ciel du Mali qui se dégage peu à peu n’en déplaise à certains.
Il est vrai que l’obsession tue la logique et celui obnubilé par le désir d’être un jour locataire du Palais de Koulouba qui se refuse à lui a perdu toute lucidité au point de descendre dans les caniveaux.

Traiter le Président de la République, qui, depuis des mois a décidé de tendre la main à tous les maliens au nom de l’unité nationale, de petit monsieur est le comble de l’ironie et cela renseigne plus sur l’amertume et la mauvaise bile du pathétique candidat malheureux plus qu’autre chose.


Dans un mélange diablement ridicule de latino-Francais qui le couvre encore une fois de ridicule, le looser invétéré prouve à suffisance que la couleuvre de l’élection présidentielle reste encore en travers de sa gorge et que cette énième défaite est impossible à digérer.
Le SERIAL perdant peut continuer de nager dans son océan de petites bouderies et ses errances galeriennes ne font font ni chaud ni froid aux Maliens qui ont décidé de mettre notre pays au dessus de tout et avancent avec le Grand Monsieur, le Président de la République, Son Excellence El Hadj Ibrahim Keita.
Je prends ma plume pour confirmer qu’il n’y’ a pas eu de crise post-électorale au Mali alors fermons le ban!

Fatoumata SAKO

(Visited 17 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.