Le ministre DIALLO prêche à Istanbul : «l’islam n’est pas une religion de pauvres»

A l’invitation du Président des Affaires religieuses de la Turquie, SEM Prof Dr Ali ERBAS, le ministre des Affaires religieuses et du Culte de notre pays, M. Thierno Amadou Oumar Hass DIALLO, a participé à la troisième édition du Sommet des dirigeants des musulmans d’Afrique, qui a eu lieu à Istanbul, du 19 au 22 octobre 2019.

Ledit Sommet avait pour thème principal : « Afrique : solidarité sans intérêt, entraide dans la bienfaisance ».

L’exercice a consisté à inviter, les uns et les autres, à servir l’humanité sans intérêt, à offrir des services aux pays du monde entier et à offrir des bourses d’études pour les étudiants, sans oublier la recherche de solutions aux problèmes qui assaillent les pays musulmans et ayant pour noms : extrémisme, terrorisme, violence, intolérance, destruction, etc.

Les intervenants, pour la plupart, ont exhorté à raffermir davantage les relations entre la Turquie et les différents pays d’Afrique.

Au troisième jour des travaux, l’honneur est revenu au ministre DIALLO de présider la séance consacrée à la thématique portant sur « les menaces contre l’islam et les musulmans en Afrique ».

À cette tribune, le ministre DIALLO a évoqué, entre autres : les violences contre l’islam et les musulmans ; la nécessité de former les imams et les leaders religieux pour déconstruire le discours de haine et de l’exclusion, développé par les extrémistes, et proposer, en contrepartie, un message de paix, de tolérance, de pardon et de cohésion sociale, bref, un islam du juste milieu ; la nécessité de corriger la perception qui fait de l‘islam une religion de pauvres, en  créant les conditions de leur propre développement en tant qu’Etats prospères et modernes, à travers une meilleure structuration de la banque islamique ;  le concept de la laïcité qui ne soit pas synonyme de rejet ou de négation de la religion, mais plutôt de l’Etat respectueux de toutes les religions et équidistant entre celles-ci.

Le ministre DIALLO a également saisi cette occasion pour lancer un appel en faveur de « l’union des musulmans par-delà les tendances confessionnelles et doctrinales », avant de saluer l’esprit de tolérance et d’acceptation de l’autre, mais aussi, la bonne entente, pour ne pas dire le dialogue interreligieux, qui existent, au Mali, entre différentes confessions religieuses.

En marge de cette conférence, le ministre DIALLO a rencontré le Président des Affaires religieuses de la Turquie, SEM Prof Dr Ali ERBAS.

Ce dernier n’a pas manqué de souligner l’exemplarité des relations entre nos deux pays, en rappelant au passage le protocole de coopération signé, au Mali, par le Chef de l’Etat turc en personne, le Président ERDOGAN.

Le ministre DIALLO, à son tour, a salué et confirmé l’excellence de la coopération de plus en plus accrue entre nos deux pays, singulièrement dans le domaine religieux à travers, notamment, la construction d’une grande mosquée à Koutiala.

Enfin, le ministre DIALLO a souhaité voir se réaliser les principales recommandations qui sont issues de ce Sommet qu’il a qualifié de « retrouvailles fraternelles », des frères et sœurs en foi.

Source : CCOM/MARC

(Visited 5 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.