Affaire du meurtre de Mohamed Traoré à l’Hippodrome : Un incident non prémédité ?

Dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 octobre, Mohamed Traoré, âgé de  22 ans environ, a trouvé la mort dans sa maison, des suites d’une blessure due à deux balles perdues  d’une équipe de patrouille du 3ème arrondissement.  L’évènement malheureux est survenu suite à une altercation entre lui et les policiers. D’une source policière digne de foi, il nous revient que cet incident n’avait rien de prémédité. « C’était involontaire » indique notre source. Déjà, les premières enquêtes ont permis de sanctionner 8 policiers.

Le choc a été grand.  Le décès de Mohamed Traoré, par des balles de l’équipe de patrouille du 3ème arrondissement, a suscité une grande indignation chez la  population de l’Hippodrome en CII.

Le film de l’évènement

Comme à l’accoutumée, ce mercredi soir, le 3ème arrondissement a déployé une équipe  pour sillonner certaines zones, réputées criminogènes au niveau du quartier de Missira et environnants afin de traquer les bandits et assurer la quiétude à la population.

Comme par coup du hasard, à la fin de la patrouille, l’équipe tombe sur Mohamed Traoré, dans un coin réputé être le nid des malfrats.  Il est interpellé, mais le jeune Traoré refuse d’obtempérer. Un comportement, qui n’a pas été du goût de l’équipe de patrouille. C’est pourquoi dans un premier temps, elle a voulu contraindre Mohamed à obéir, mais c’était mal le connaitre.

Disposant d’un couteau, couramment appelé le ‘’ 6’’, Mohamed n’a pas hésité à agresser le chef de l’équipe et deux autres éléments, quand ces derniers ont voulu l’intercepter.  Après, cet acte, il prend la ‘’poudre d’escampette’’ pour se réfugier dans une maison près du lycée ‘’la lumière’’. D’ailleurs, cette maison était la leur.

Dans sa fuite, il a été poursuivi par le reste de l’équipe de patrouille. Une fois dans sa concession paternelle, Mohamed Traoré devient une fois de plus très violent. Couteau à main, il décide d’en finir avec les policiers. Ces derniers, étaient dans une position très inconfortable.  C’est ainsi, qu’un  policier trouve la formule de procéder à des tirs de sommation.  Ce dernier a estimé que cela pourrait dissuader le jeune Traoré.

Mais, dès qu’il pose sa main sur la gâchette de son arme, Mohamed s’agite farouchement et se dirige contre lui. C’est ainsi, que dernier sera atteint mortellement par  deux balles.

Ensuite, il faut signaler que les blessés de Mohamed Traoré ont été transportés immédiatement au service des urgences de l’hôpital Gabriel Touré.

« Lui ôté la vie, n’était pas volontaire. D’ailleurs, on ne savait qu’il ne jouissait pas de toutes ses facultés mentales. C’est à l’hôpital qu’on n’a su par son tonton médecin » a indiqué notre source.

Par ailleurs, la famille de Mohamed Traoré crie à un assassinant prémédité.

« Les policiers ont tiré sur mon oncle à bout pourtant  jusque dans notre cour familiale, sachant qu’il était un malade mental » nous a confié un neveu de feu Mohamed Traoré.

A noter que Mohamed Traoré a été conduit à sa dernière demeure le vendredi 25 octobre 2019.

Par Mariam SISSOKO

(Visited 10 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par :

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.