NOTRE VOIE

RESOGEST
0

Le RESOGEST et la mutualisation de 5% des stocks nationaux de sécurité alimentaire dans l’espace CEDEAO : Voici les recommandations de l’atelier de Lomé

Des acteurs en charge de la sécurité alimentaire dans les États membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont entamé une série de discussions dans la capitale togolaise le vendredi 8 février 2019 autour de trois lignes de sujets relatifs aux stocks de proximité, aux stocks nationaux de sécurité ainsi qu’à la réserve de sécurité alimentaire. Elle a réuni des membres du Réseau des Structures publiques en charge de la Gestion des Stocks nationaux de sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest (RESOGEST), des représentants de la Commission de la CEDEAO et de l’UEMOA, des réseaux régionaux de producteurs, des ONG et associations.
MOUSSA TIMBINE
0

GUEGUERRE AU SEIN DU RPM ENTRE BOCARI TRETA ET MOUSSA TIMBINE : L’honorable Timbiné manipule l’AEEM sous le couvert de constructions illicites sur la colline

Depuis des semaines, le Maire de la Commune V, Amadou Ouattara, secrétaire général de la section V RPM, est au centre d’un complot ordi par Moussa Timbiné, Président du Mouvement National de la Jeunesse RPM, non moins 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale. Tous ces bruits autour du Maire Ouattara n’ont qu’un seul objectif : velléité de positionnement par rapport aux prochaines législatives. Tout a commencé avec les élucubrations du désormais président déchu du Conseil Communal de la Jeunesse de la Commune V, Sory Diarra, pour discréditer, sur ordre de son mentor Timbiné, le Maire Amadou Ouattara, qu’il accusera de faire main basse sur le terrain des jeunes Baco-Djicoroni.
Wassoul-Or
0

13ème CONFERENCE DE LA SECTION NATIONALE DES MINES ET DES INDUSTRIES : « WASSOUL’OR ne respecte pas certaines dispositions légales et réglementaires »

Le Centre Régional d’Energie Solaire (CRES) a servi de cadre mercredi 06 février 2019, à la tenue de la 13ème conférence de la Section Nationale des Mines et des Industries (SECNAMI). Les trois jours des travaux de ladite conférence visent pour la section, à faire le bilan de ses activités au cours de l’année écoulée et fixer certaines perspectives. Les travaux d’ouverture étaient présidés par le représentant du ministre des Mines et du Pétrole, Lamine Alexis Dembélé, en présence du secrétaire général de la SECNAMI, Abdoulaye Kanté, du secrétaire général de la SYNACOME, Dramane Daou et de bien plusieurs personnalités.
CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DOITS DES FEMMES
0

CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DES DOITS DES FEMMES : Du 1er janvier au 31 août 2018, 1742 cas de violences basées sur le genre ont été rapportés contre 833 en 2017, soit une hausse de 109%

Le Mali à l’instar des autres pays de la communauté internationale a célébré le vendredi 8 mars 2019, au Palais de la Culture, la journée internationale des droits des femmes sous le thème national : « l’autonomisation des femmes et des filles à travers l’engagement de tous contre les violences basées sur le genre ». Placée sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, cette journée a enregistré la présence d’importantes personnalités à savoir : membres du gouvernement, parlementaires, le chef de la MINUSMA, les représentants des missions diplomatiques accrédités au Mali et autres invités de marque.
AEEM greve
0

FACE AUX OCCUPATIONS ILLICITES DES ESPACES UNIVERSITAIRES DE LA OCCUPATION DE LA COLLINE DE BADALA : Quand l’AEEM se transforme en acteur foncier

Pour faire face aux occupations anarchiques survenues sur les espaces universitaires de la colline de Badalabougou, l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) a battu le pavé, le jeudi le 07 mars 2019, allant de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG) à la mairie de la commune V du district de Bamako.
INTERACTIONS SUR LA REVISION CONSTITUTIONNELLE ET L’ACCORD
0

INTERACTIONS SUR LA REVISION CONSTITUTIONNELLE ET L’ACCORD : Harmoniser la vision des acteurs Gouvernement/CMA et Plateforme

Notre pays s’achemine vers des réformes institutionnelles de manière inclusive.C’est dans le souci d’adapter les dispositions de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale issu du Processus d’Alger, notamment la prise en compte des aspects politiques et institutionnels de l’accord dans l’environnement juridique et institutionnel malien que la Maison des Aînés a servi de cadre le mardi 05 mars 2019, à une grande rencontre des mouvements signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale.
PROCESSUS DE DDR ET REFORME DU SYSTEME DE LA SECURITE EN MARCHE
0

PROCESSUS DE DDR ET REFORME DU SYSTEME DE LA SECURITE EN MARCHE : Le Mali et l’Union Africaine se donnent la main pour relever les défis

Pour sensibiliser et donner une meilleure compréhension des principes et concepts généraux de -Désarmement- Démobilisation-Réinsertion (DDR) et la Réforme du Système du secteur de la Sécurité (RSS), la Commission de l’Union Africaine en partenariat avec le Gouvernement du Mali, a organisé le mardi 05 mars 2019, à l’Ecole de Maintien de la Paix Me Alioune Blondin Beye, un important atelier de partage sur la complémentarité entre les processus de DDR et RSS dans la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale. Les travaux d’ouverture étaient présidés par le ministre des Affaires Religieuses et du Culte, Thierno H Diallo, représentant son homologue de la Réconciliation Nationale. C’était en présence de Mahamat Saleh Annadif, chef de la MINUSMA, du Président Pierre Buyoya, chef de la MISAHEL et de plusieurs personnalités.
Fousseyni Maïga
0

APRES LE SUCCES DE SES DEUX PREMIERES SAISONS : Retrouvez Fousseyni Maïga dans la troisième saison de Bamako news sur les écrans de l’ORTM et de Africable

Après le succès des deux premières saisons, notre confrère Fousseyni Maïga, le tout nouveau jeune producteur réalisateur de cinéma, revient avec la troisième saison de la saga urbaine, « Bamako news ». Ce nouveau film lancé en début de semaine est désormais sur les écrans de l’ORTM et de Africable. La Saga urbaine « Bamako news », est un film qui retrace de façon humoristique les maux qui minent notre société. Une façon de mettre à nu les réalités cachées de notre société. La saga se veut aussi proche de son esprit que des téléspectateurs. Autant les acteurs doivent être représentatifs de la société, de la même manière, chacun d’eux doit incarner une couche bien déterminée de cette dernière. C’est ainsi que le personnage Koro Madou, absent lors de la saison 2, a été récréé pour mettre à nu les réalités cachées de notre société. Le personnage N’Golo, atypique en raison de son accent, a été retravaillé de nature à garder la posture comique tout en corrigeant les termes utilisés. De nouveaux talents, ayant tapé l’œil du public en tant que figurants, ont été intégrés. La saison 3 va ainsi tourner autour de six acteurs principaux et une centaine d’acteurs secondaires. Pour le réalisateur scénariste, Fousseyni Maïga, la série Bamako News doit en grande partie son succès à ses personnages. Des personnages créés et superbement joués par des acteurs talentueux. Cette force de la série sera consolidée en fonction des enseignements tirés des deux précédentes saisons. Comme acteurs de la série, il y’a Djely Moussa Kouyaté, affectueusement appelé ATT Junior. Artiste et comédien dans la saga, il s’appelle Koro Madou. Autour de lui, Mariam K KAMISSOKO, artiste comédienne et scénariste, Mariam dans la série, Adama KONATE, humoriste, N’Golo dans la série, Alima TOGOLA, artiste comédienne, Zeinab dans la série, Makan CAMARA, artiste comédien, et humoriste, Makan dans la série, Awa SIDIBE, comédienne, Koro dans la saga. Fousseyni SISSOKO
Bakary Togola aux Maliens de France lors de la journée du Mali au SIA
0

Bakary Togola aux Maliens de France lors de la journée du Mali au SIA : « Jeunes de la diaspora, le pays a besoin de vous, principalement dans la transformation des produits agricoles… »

Le Salon International de l’Agriculture de PARIS (SIA), a eu lieu du 23 février au 3 mars dernier en France. Il a été l’occasion pour les décideurs, de se pencher sur l’orientation des jeunes dans l’agriculture. Lors de la journée porte ouverte sur les potentialités agricoles du Mali, le Président de l’APCAM Bakary Togola a exhorté les jeunes de la diaspora à venir investir au pays. Il leur a fait savoir : « que le Mali a besoin d'eux pour faire avancer le pays, principalement dans la transformation des produits agricoles ».