Faits divers71 Videos

infanticide
0

CAMP-PARA : Un soldat tue son enfant, sa femme le dénonce à la police

Les faits se sont déroulés la semaine dernière, au Camp des bérets rouges, à Djicoroni-Para. T.Y s’est enfermé dans la chambre avec son fils qu’il a battu jusqu’à ce que mort s’en suive. Tout le voisinage entendait les cris de détresse du jeune garçon. Aux dires de la maman de la victime, l’homme en uniforme ne voulait pas tuer son fils, mais juste le corriger. Selon elle, le père se plaint d’être déshonoré dans le quartier par son enfant qui venait d’être libéré de prison, pour vol de moto. Le père voulait le corriger mais, les choses se seraient mal tournées. Après qu’il a constaté que le garçon, roué de coups, ne gémit plus et qu’il a probablement succombé sous la violence de son père de soldat, ce dernier a alors simulé une pendaison.
faits-divers
0

Le chauffeur et son apprenti de Sotrama qui volaient leurs passagers : appréhendés et conduits au 1er Arrondissement !

Modibo Doumbia, chauffeur et son apprenti-chauffeur Yaya Traoré ont été arrêtés et conduits au commissariat de police du 1er Arrondissement, depuis le 5 mars dernier. Ils sont accusés de vol mais à la plus étrange des manières, à bord de leur ‘’Sotrama’’, car leurs victimes sont des passagers qui empruntent leur véhicule pour se rendre à leur destination.
Fanfare des Forces Armées Maliennes (FAMa). Crédit photo © Boub´s SiDiBÉ.
0

Ma part de vérité : «Il y a des moments où le silence est coupable»

A 50 ans, cet homme a réalisé pour le Mali plus que d’autres n’en ont fait toute leur vie centenaire. On oublie volontairement ses nuits blanches pour contrer les tentatives permanentes de déstabilisation du pays. On met sous silence son parcours de général de terrain ayant affronté avec vaillance et sans jamais renâcler la dure réalité du métier des armes. Que n’a-ton pas tenté pour mettre le Mali sous tutelle, sous emprise démoniaque ? Discret, le général Moussa Diawara a défendu avec efficacité et sens de l’honneur le pays contre les ennemis qui malheureusement continuent à se multiplier. Il a évité des aventures au pays. Il ne demande pas à en fêter car il ne fait que son devoir en le réalisant. La nature même de son travail consistant en la discrétion, il n’a jamais cherché à se tisser des lauriers car on n’entre pas dans un trou et se plaindre de l’obscurité. Tout choix a son corollaire. Il doit faire et se taire et c’est justement ce qui le caractérise.
Crédit photo © Boub´s SiDiBÉ – Mme Coulibaly Madina Tall, directrice générale du Centre d’Etudes et de formations en informatique et Business (Cefib).
2

L´agression de Mme Coulibalay Madina TALL : voici la vérité des faits

Elle a tenté de dissuader le délinquant drogué en lui proposant de l'argent qu'elle aurait dans sa voiture en contre partie des téléphones. Entre temps apparaît un autre sportif et le délinquant pris de panique a poignardé à deux coups de couteau, Mme Madina Tall avant de prendre la fuite. Aussitôt elle fut accouru par ce sportif et d'autres personnes pour l'mener à la clinique Pasteur où elle a subi une opération et da vie ne serait plus en danger.