Politique1303 Videos

Oumar-Mariko-parti-SADI
0

«Nous n’envisageons pas un coup d’État, mais un soulèvement populaire…» c´est ce que le député Oumar MARIKO, président du parti SADI a déclaré à l’occasion d’une conférence de presse de son parti

Le président de la Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (Sadi), l’honorable Oumar Mariko, a profité d’une conférence de presse qu’il a tenue au siège de son parti le lundi dernier, pour appeler les Maliens à la « désobéissance civile » contre le régime Ibrahim Boubacar Keita.
constitutionnaliste-Souleymane-De
0

Le constitutionnaliste Souleymane Dé sur le DNI : «l’inclusivité du dialogue national ne doit pas être que de nom»

L’articulation des réformes politiques et institutionnelles obéit à l’instauration d’un climat politique et social apaisé. La grave crise politico-sécuritaire que connait notre pays peine à trouver une solution consensuelle. De part et d’autre, la société malienne reste fortement divisée sur les questions majeures de relèvement de l’Etat. Comme indiqué aux Termes de références du dialogue national inclusif, « la crise sans précédent et multidimensionnelle à laquelle, le Mali est confronté depuis 2012 impose le dialogue aux maliens en vue de construire une vision concertée, à la hauteur des défis de l’heure ». Et d’ajouter que « ces défis sont sécuritaires, économiques, politiques, institutionnels, sociaux culturels et climatiques ».
Modibo SIdibe FARE ANKA WULY
0

Mali – Les réserves légitimes des Fare-An Ka Wuli sur le Dialogue national inclusif

Selon le communiqué, convaincus que le Mali traverse actuellement la crise la plus grave, la plus profonde et la plus dangereuse de son histoire contemporaine menaçant l’existence même de la nation et du pays, le parti rappelle que des partis politiques dont les Fare-An Ka Wuli, associations et personnalités, collectivement ou individuellement, ont affirmé la nécessité de rassembler les Maliens, sous des vocables différents, afin qu’ensemble ils discutent des enjeux, des défis et des perspectives de leur avenir commun.
Kaou-NDjim-1-sur-1
0

ISSA KAOU DJIM, coordinateur de CMAS annonce une grande conférence pour les 03 et 04 novembre 2019

«Une grande conférence se tiendra du 03 au 04 novembre prochain sous le thème "l'imam Mahmoud Dicko face à la jeunesse : son implication citoyenne dans la gouvernance»  Lancée il y a quelques mois au Palais de la culture,  la Coordination des Mouvements,  Associations et Sympathisants de l'imam Mahmoud Dicko (CMAS), a organisé ce samedi 05 octobre 2019, à son siège,  sis à Magnambougou,  une conférence de presse pour éclairer la lanterne de l'opinion publique nationale sur les actions que la coordination compte mener dans les jours à venir.

Déclaration de Moussa Sinko COULIBALY au sortir de son audition au Camp 1 de la Gendarmerie – Mali

Déclaration de #MoussaSinkoCOULIBALY, Président de la Ligue Démocratique pour le Changement, au sortir de son audition au #Camp1 de la Gendarmerie nationale du #Mali
IMPOSSIBLE-RENOUVELLEMENT-DU-BUREAU-COMMUNAL-DE-LA-JEUNESSE-DE-YANFOLILA
0

IMPOSSIBLE RENOUVELLEMENT DU BUREAU COMMUNAL DE LA JEUNESSE DE YANFOLILA : le mandataire national supposé contesté, échappe de peu au lynchage

Le lundi 30 septembre 2019 devait se faire le renouvellement du bureau communal de la jeunesse du Wassoulou-Balle (Yanfolila). Une délégation partie de Bamako semble-t-il a débarqué dans la grande salle de la Maison du peuple, théâtre de l’événement. Elle conduite par Salif Diawara, unique membre de cette mission qui se fait appeler mandataire de Bamako.
Coordination-des-Mouvements-de-Azawad-CMA
0

La CMA a suspendu sa participation au DNI pour exiger la mise en œuvre intégrale et diligente de l’Accord. Le chef de file de la médiation vient de renouveler la même demande auprès du gouvernement malien.

Le retard pris dans la mise en œuvre de l’Accord d’Alger a favorisé en effet le retour des groupes terroristes dans le nord et le centre du Mali, transformant cette partie du pays en une véritable niche pour renforcer leurs rangs et lancer des attaques jusqu’en Côte d’Ivoire. Cette situation n’a pas manqué de provoquer une atmosphère de confusion, aggravant les conflits communautaires, notamment dans le centre du Mali, où des violences meurtrières opposent les Dogons aux Peuls, faisant des centaines de victimes durant ces deux dernières années. La présence de la force de maintien de la paix de l’ONU, des forces françaises de l’Opération Barkhane, ainsi que le déploiement des forces conjointes du G5 Sahel n’ont pas réussi à stabiliser une région qui a surtout besoin d’une meilleure prise en charge socioéconomique pour sortir de l’impasse sécuritaire.
Paul Ismael Boro. Credit photo © Boub«s SIDIBE.
0

Arène politique nationale : Paul Boro «ré» débarque avec le parti RAMA !

A la Maison de la Presse, le samedi 5 octobre 2019, le parti du Rassemblement pour le Mali (RAMA), a animé un point de presse pour annoncer son arrivée sur la scène politique malienne. L’évènement présidé par Paul Ismaël Boro, parrain de ce nouveau parti, a enregistré la présence de plusieurs responsables de partis politiques. Le fait notable est que le fondateur de ce parti, Paul Ismael Boro n’est pas un inconnu sur la scène politique nationale. Ancien leaders estudiantin, Paul Boro a été militant de la jeunesse Adema, parmi les membres fondateurs de l’UJ RPM, démissionnaire pour intégrer l’UDM de feu Ibrahim Siby, puis militant du RPM, ensuite démissionnaire pour rejoindre les rangs de l’opposition, cela depuis son éviction de la tête du CICB et maintenant fondateur du parti RAMA.
Premier-ministre-malien-Dr-Boubou-Cisse-lors-de-Atelier-Atelier-Dialogue-politique—3-sur-3
0

PRIMATURE : Le Premier ministre renvoie la DPG à la fin du dialogue national inclusif

"J’attends les résolutions du Dialogue national inclusif pour me soumettre à cet exercice obligatoire car je veux prendre en compte le diagnostic auquel le peuple va procéder et je veux m’approprier les solutions qui seront définies de façon consensuelle. Ce serait, à mon avis, la meilleure façon pour le gouvernement et moi-même de vous servir, de servir le peuple tel que cela nous a été instruit par le président de la République» déclare le Premier ministre Boubou Cissé