Sécurité418 Videos

l’accord-pour-la-paix-et-la-réconciliation-au-Mali
0

Mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali : des progrès importants constatés par le Conseil de Sécurité !

au nom du conseil de sécurité de l‘ONU, la mission a exprimé des attentes fortes qui sont celles de la communauté internationale quatre ans après la signature les accords d’Alger. A cet effet, elle regrette que plusieurs des mesures prioritaires identifiées par la résolution 2423 ne puissent pas être mises en œuvre avant la prochaine échéance. A ce niveau il citera : l’intégration de milices combattantes au sein des FAMAs, l’opérationnalisation des autorités intérimaires et l’établissement d’une zone de développement spécifique pour le Nord. La mission a exprimé un besoin de priorisation de la mise œuvre des principales dispositions de l’accord parmi les points les plus attendus. Au nombre desquelles le processus de révision constitutionnelle et la définition d’un plan global pour le redéploiement des FAMAs au Nord.
Memoire-Martyrs-Morts-IBK-Ibrahim-Boubacar-Keita
0

Attaque terroriste de Dioura : les 4 vérités d’IBK à la hiérarchie militaire !

Le jeudi 21, dans la cour du Génie Militaire, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a présidé la cérémonie solennelle de présentation au drapeau national de la 1ère cohorte (2018) du Service National des Jeunes (SNJ). L’occasion a été mise à profit par le chef suprême des armées, pour revenir sur l’attaque terroriste perpétrée contre l’armée malienne à Dioura, une localité située dans le cercle de Tenenkou, région de Mopti. « C’est nous qui devons apporter dorénavant la peur ailleurs, pas qu’on nous l’apporte à nous » a-t-il précisé.
Des-mesures-fortes-après-le-massacre-d’Ogossagou—le-chef-d’Etat-major-général-des-armées-et-sa-chaîne-de-commandement,-la-milice-Dana-Ambassagou,-dissoute,-…
0

Des mesures fortes après le massacre d’Ogossagou : le chef d’Etat-major général des armées et sa chaîne de commandement, la milice Dana Ambassagou, dissoute, …

Des mesures fortes après le massacre d’Ogossagou - le chef d’Etat-major général des armées et sa chaîne de commandement limogés, - la milice Dana Ambassagou, dissoute, - la compassion du Chef d’Etat exprimée Après l’attaque du camp militaire de Diouara, le peuple malien dans son ensemble a été profondément attristé par un autre massacre, sans pareil depuis le début de la crise au Centre du pays. Celui perpétré, samedi dans la matinée contre le village d’Ogossagou dans le cercle de Bankass, ayant fait plus de 130 victimes (selon le 1er bilan) parmi les habitants civils et des habitations brûlées. Face à ce drame, le Gouvernement du Mali sur instruction du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita a convoqué un Conseil des ministres en session extraordinaire, le dimanche 24 mars 2019. Ce Conseil a pris des mesures fortes à la dimension de l’évènement, notamment à l’encontre de la hiérarchie militaire et la milice Dana Ambassagou. Ci-dessous le communiqué de ce Conseil des ministres extraordinaire. Après examen des points inscrits à l'ordre du jour, le Conseil a adopté : - un projet de décret ; - et procédé à des nominations.
Les-défis-et-enjeux-Sécuritaires-dans-l’espace-Sahélo-Saharien–La-perspective-du-Niger”
0

Enquête «Mali-Metre10» de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung sur la sécurisation du Mali : 65% des Maliens sont favorables à des négociations avec Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa

Les forces de défense et de sécurité nationales sont beaucoup remontées dans l’estime des Maliens de plus en plus unis derrière leur outil de défense. C’est ce qui ressort du rapport «Mali-Metre10» de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) présenté le jeudi 14 mars 2019 au Radisson Blu de Bamako. Minusma et Barkhane sont cependant taxées d'être Complice des groupes armés.
Ces images prises dans le camp de Dioura en prouvent la violence des combats entre militaires maliens et assaillants lourdement armés
0

ATTAQUE DE DIOURA : La nation meurtrie rend un hommage unanime aux vaillants soldats morts pour la patrie

Au Mali, c’est une nation meurtrie qui, depuis dimanche dernier, ne cesse de rendre un hommage unanime aux soldats tombés sur le «champ de l’honneur» lors de l’attaque de leur poste à l’aube de ce dimanche 17 mars 2019 à Dioura (Ténenkou, Mopti), centre du Mali. Très tôt (aux environs de 05H) le dimanche matin, une quarantaine d'hommes lourdement armés ont lancé l'assaut sur le poste militaire de l'armée malienne de Dioura faisant une vingtaine de mort. Un carnage qui a plongé le pays dans la terreur et la douleur.
Attaque terroriste
0

Attaque terroriste contre le camp militaire de Dioura : Le retour des seigneurs du mal!

Hier dimanche 17 mars dans la matinée, le camp militaire de Dioura, cercle de Tenenkou, région de Mopti, a fait objet d’une attaque terroriste. Le bilan provisoire (non officiel) fait état de 16 soldats tués, plusieurs soldats blessés et portés disparus ainsi que des véhicules brulés (au nombre de 8). Pour l’instant cette attaque n’est pas encore revendiquée. Mais tous les indices mènent à la marque du groupe JNIM (Jamma’atNustra Al Islam WalMusilimin).
Fanfare des Forces Armées Maliennes (FAMa). Crédit photo © Boub´s SiDiBÉ.
0

Ma part de vérité : «Il y a des moments où le silence est coupable»

A 50 ans, cet homme a réalisé pour le Mali plus que d’autres n’en ont fait toute leur vie centenaire. On oublie volontairement ses nuits blanches pour contrer les tentatives permanentes de déstabilisation du pays. On met sous silence son parcours de général de terrain ayant affronté avec vaillance et sans jamais renâcler la dure réalité du métier des armes. Que n’a-ton pas tenté pour mettre le Mali sous tutelle, sous emprise démoniaque ? Discret, le général Moussa Diawara a défendu avec efficacité et sens de l’honneur le pays contre les ennemis qui malheureusement continuent à se multiplier. Il a évité des aventures au pays. Il ne demande pas à en fêter car il ne fait que son devoir en le réalisant. La nature même de son travail consistant en la discrétion, il n’a jamais cherché à se tisser des lauriers car on n’entre pas dans un trou et se plaindre de l’obscurité. Tout choix a son corollaire. Il doit faire et se taire et c’est justement ce qui le caractérise.