direct-can-2019-la-cote-d-ivoire-punit-le-mali
0

CAN 2019 – Le Mali joue, la Côte d´Ivoire gagne [0 – 1]

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe d'Afrique des Nations grâce à sa courte victoire sur le Mali (0-1). Les Éléphants, qui ont beaucoup souffert face à de valeureux Maliens, rejoignent donc l'Algérie en quart de finale. La Côte d'Ivoire a battu le Mali 1-0 en huitièmes de finale de la Coupe d'Afrique des nations, lundi à Suez, et affrontera l'Algérie en quarts jeudi.

Mali – Côte d’Ivoire, suivez le match en direct [CAN 2019]

C’est l’un des chocs de ces huitièmes de finale. Le Mali va défier la Côte d’Ivoire au stade de Suez pour une place en quart de finale. C’est à suivre en direct ici.
Mohamed-Magassouba-entraineur-aigles-Mali
0

Contrairement aux allégations de Jeune Afrique, le ministre Arouna Modibo Touré aurait fixé le salaire de Mohamed MAGASSOUBA, l’entraîneur des AIGLES du Mali à 15 millions de francs CFA.

Le fake news incriminé ici à été chuté en touche par certaines sources au ministère de la jeunesse et des sports en ces termes: «L’entraîneur des Aigles du Mali est payé à 15 millions de FCFA net par mois depuis la signature en bonne et due forme de son contrat pour régularisation, avant son départ à la CAN 2019. De 2007 jusqu’à la signature du contrat, il ne percevait que sa prime et sa situation a été revue, grâce aux instructions du ministre des Sports, Arouna Modibo Touré...».
Magassouba
0

«Nous n’irons pas en Égypte pour faire de la figuration, mais avec l’ambition de remporter le trophée» dixit MOHAMED MAGASSOUBA, COACH DES AIGLES DU MALI

Nos chances vont dépendre de notre ardeur à préparer notre équipe. Comme le dit l’adage, qui veut aller loin ménage sa monture. A partir d’une bonne préparation, on peut avoir les outils nécessaires pour mieux aborder cette compétition avec confiance et beaucoup de sérénité. La chance, à ce niveau, se fabrique. Il faut bien se préparer pour avoir les meilleures chances d’atteindre ses objectifs.
DEMOCRATIE EN AFRIQUE, Le défi de l’alternance sans effusion de sang
0

DEMOCRATIE EN AFRIQUE : Le défi de l’alternance sans effusion de sang

L’alternance est théoriquement en marche au Niger où le président Mahamadou Issoufou ne n’est pas disposé à violer la constitution briguant un 3e mandat. Une mégalomanie qui avait déjà poussé Mamadou Tandia par la petite porte de l’histoire politique de son pays. Pour rassurer la classe politique et les partenaires de son pays, il a officialisé sa position en investissant son ministre de l'Intérieur, Mohamed Bazoum, comme candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS-Tarayya), à la présidentielle de 2021. Une bonne pratique qui déroge à la tradition démocratie en Afrique où nous sommes habitués à voir les dirigeants prêts à tout pour s’accrocher au pouvoir. A l’image du président Abdelaziz Bouteflika contraint à la démission par la rue alors qu’il voulait briquer le mandat de trop, le 5e !
Mali-Soumaila-Cisse-Ibrahim-Boubacar-Keita-IBK-secret-negociation-majorite-opposition
0

Mali /Afrique de l´Ouest : dans le secret des négociations entre IBK et Soumi

Selon nos sources, trois chefs d’Etat ouest- africains, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sénégalais Macky Sall et l’Ivoirien Alassane Ouattara ont pesé de tout leur poids auprès de leur homologue #malien Ibrahim Boubacar Keïta ("IBK") afin que ce dernier associe des proches de Soumaïla Cissé ("Soumi") à la gestion du pouvoir. Reçu discrètement à Nouakchott fin janvier par le président mauritanien, Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, s’est montré disposé à un dialogue national sur les réformes relatives à la constitution, au code électoral, à la Cour constitutionnelle, au découpage administratif et à l’application des accords de paix d’Alger. Il a toutefois posé une condition non négociable : la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un premier ministre choisi d’un commun accord, et dans lequel lui-même ne siégrait pas. A supposer qu'elle soit acceptée par "IBK", cette exigence entraînerait ipso facto l’éjection du chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye maïga, en poste depuis le 31 décembre 2017.
Le CILSS
0

SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE EN AFRIQUE DE L’OUEST : Le CILSS veille sur le dispositif de prévention de crises

Face aux effets sans cesse croissants des changements climatiques, les pays africains font face à d’énormes défis pour asseoir une agriculture durable et capable de leur permettre d’atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Malgré les difficultés, les Etats s’organisent et se donnent la main afin de trouver les solutions adéquates. C’est dans cette perspective que le Comité permanent inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel (CILSS) organise à Cotonou depuis ce mercredi 27 mars un atelier de concertation du dispositif régional de veille sur les crises (PREGEC).