Arrivée du Premier ministre, Dr Boubou Cissé à Mopti ce jeudi matin 1er août 2019 1
0

Arrivée du Premier ministre, Dr Boubou Cissé à Mopti ce jeudi matin 1er août 2019

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Dr Boubou Cissé est arrivé à Mopti pour un séjour de cinq jours, du 1er au 5 août 2019, dans le cinquième (5eme) région administrative du Mali, où il va visiter plusieurs localités dont Youwarou, Tenenkou, Ke-Macina et Djenné. Cette visite est la suite logique de la première qui a lieu du 03 au 07 juillet à Koro, Bankass, Bandiagara, Hombori et Douentza au cours de laquelle il a pris l’engagement de visiter l’ensemble des huit cercles de la région.

La plateforme DÉFENDONS LE #MALI vous invite à prendre part à son colloque sur l’Accord Politique de Gouvernance & Dialogue National Inclusif au #Mali: Contribution pour la sortie de crise.

La plateforme DÉFENDONS LE #MALI vous invite à prendre part à son colloque sur "l’Accord Politique de Gouvernance et Dialogue National Inclusif au #Mali«  | Contribution pour la sortie de crise. Ce jeudi 18 juillet 2019 au Centre International de Conférence de #Bamako (CICB). Mise en place terminée: 09H30
Les-Maliens-se-demandent-toujours-quelle-est-la-mission-réelle-des-militaires-français-au-Mali
0

FACE A LA CRISE SÉCURITAIRE AU MALI : le mirage de la présence des forces étrangères

La France de Sarkozy a détruit la Libye et a armé des touaregs pour déstabiliser le Mali dans son seul intérêt. Les enjeux économiques et géostratégiques de la crise malienne sont connus de tous, sauf visiblement de ceux qui dirigent ce pays ces dernières années. Et c’est malheureusement l’Hexagone qui tire les ficelles à travers un accord militaire qui est largement en sa faveur et l’exploitation frauduleuse des richesses du nord du Mali.
FDS
0

Avant la révision constitutionnelle pour la sortie de crise au Mali : Le FSD préfère le dialogue politique national inclusif au préalable !

Pour expliquer les raisons de son refus à l’invitation du président de la République dans le cadre de la cérémonie de remise de l’avant-projet de réforme constitutionnelle , le directoire du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), était devant les hommes de média, dans la matinée du vendredi 12 avril à la Maison de la presse. Selon Soumaïla Cissé, compte tenu de la gravité de l’heure, l’urgence n’est pas la révision constitutionnelle, mais plutôt le dialogue politique national inclusif.
Le président IBK et son PM Soumeylou Boubèye Maïga. Une complicité qui dérange leurs ennemis communs
0

IBK : «ceux qui disent vouloir m’aider à réussir mon dernier mandat sont déjà tournés vers 2023 pour me succéder» | INTERVIEW (PRESQUE) IMAGINAIRE

Assis, seul, au bord de la piscine, sur une chaise en osier tressé, IBK affiche sa mine des mauvais jours. La marche de vendredi dernier, avec ses slogans hostiles au pouvoir, à la France et à la Minusma, serait-il passée par là ? Mystère et boule de gomme. Bonnet blanc et blanc bonnet vissé sur la tête, lunettes noires posées sur le nez, le Chef de l’Etat semble absorbé par ses pensées. Il a fallu notre arrivée, bruyante comme à l’accoutumée, pour lui signifier notre présence. Sans piper mot, il nous invite – d’un geste de la main – à prendre place sur une chaise en bois, en face de lui. C’était dimanche dernier, à sa résidence privée de Sébénikoro. Interview. Sans concession.
Mali-Soumaila-Cisse-Ibrahim-Boubacar-Keita-IBK-secret-negociation-majorite-opposition
0

Mali /Afrique de l´Ouest : dans le secret des négociations entre IBK et Soumi

Selon nos sources, trois chefs d’Etat ouest- africains, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sénégalais Macky Sall et l’Ivoirien Alassane Ouattara ont pesé de tout leur poids auprès de leur homologue #malien Ibrahim Boubacar Keïta ("IBK") afin que ce dernier associe des proches de Soumaïla Cissé ("Soumi") à la gestion du pouvoir. Reçu discrètement à Nouakchott fin janvier par le président mauritanien, Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, s’est montré disposé à un dialogue national sur les réformes relatives à la constitution, au code électoral, à la Cour constitutionnelle, au découpage administratif et à l’application des accords de paix d’Alger. Il a toutefois posé une condition non négociable : la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un premier ministre choisi d’un commun accord, et dans lequel lui-même ne siégrait pas. A supposer qu'elle soit acceptée par "IBK", cette exigence entraînerait ipso facto l’éjection du chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye maïga, en poste depuis le 31 décembre 2017.
Conseil-Superieur-Diaspora-Malienne-CSDM
0

SORTIE DE CRISE AU MALI : L’engagement patriotique du CSDM

Depuis la dernière présidentielle, le Mali traverse une situation de crise opposant les acteurs de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle. Des efforts substantiels déployés par différents partenaires, dont le CSDM, ont contribué à pacifier et instaurer un climat de dialogue dans l’intérêt supérieur du Mali, notre bien commun, pour lequel aucun sacrifice n’est de trop.
PARENA
0

Situation sécuritaire au centre et la crise financière : Le PARENA s’ironise avec un autre bilan macabre!

Comme à ses habitudes, le président du Parena, non moins directeur de campagne du président candidat du parti URD, Tièbilé Dramé a fait une sortie hasardeuse jeudi, avec un autre bilan macabre. Ce bilan qu’il a brandit comme celui de 2018 fait état de : 1814 victimes au Mali dont 1026 tuées au centre du Mali, parmi lesquels 697 civils, 85 membres des forces armées et de sécurité et 4 soldats de la paix, 236 des groupes armés ou présumés armés et 70 enlèvements.