Communique-Ambassade-France_Mali-Bamako
0

Le #Mali décrète un deuil national de 3 jours pour exprimer la compassion de la Nation aux soldats assassinés à Dioura

Le Gouvernement à l’issue du Conseil des ministres du jeudi 21 mars 2019 a décrété un deuil national de trois jours pour exprimer la compassion de la Nation aux soldats lâchement assassinés à Dioura par des terroristes le 17 mars dernier. Ainsi, du 22 au 24 mars 2019, le drapeau malien sera mis en berne. Le Gouvernement renouvelle ses condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Il assure que les coupables de ces crimes ignominieux ne resteront pas impunis.
Housseini Amion Guindo, président de la CODEM ici sur le terrain
0

COMME PRÉALABLE AU DIALOGUE ET AUX REFORMES POLITIQUES : la CODEM prône le rétablissement de «l’ordre constitutionnel» par la tenue des législatives

«Décanter une situation de plus en plus explosive» ! C’est l’ambition que la Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) s’est fixée en menant des réflexions sur la crise multidimensionnelle qui secoue notre pays depuis près d’une décennie. Et dans un document rendu public le 14 mars 2019, cette formation politique fait des propositions pour vite tourner la page et s’éloigner du précipice institutionnel et sécuritaire.
Les-défis-et-enjeux-Sécuritaires-dans-l’espace-Sahélo-Saharien–La-perspective-du-Niger”
0

Enquête «Mali-Metre10» de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung sur la sécurisation du Mali : 65% des Maliens sont favorables à des négociations avec Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa

Les forces de défense et de sécurité nationales sont beaucoup remontées dans l’estime des Maliens de plus en plus unis derrière leur outil de défense. C’est ce qui ressort du rapport «Mali-Metre10» de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES) présenté le jeudi 14 mars 2019 au Radisson Blu de Bamako. Minusma et Barkhane sont cependant taxées d'être Complice des groupes armés.
Ces images prises dans le camp de Dioura en prouvent la violence des combats entre militaires maliens et assaillants lourdement armés
0

ATTAQUE DE DIOURA : La nation meurtrie rend un hommage unanime aux vaillants soldats morts pour la patrie

Au Mali, c’est une nation meurtrie qui, depuis dimanche dernier, ne cesse de rendre un hommage unanime aux soldats tombés sur le «champ de l’honneur» lors de l’attaque de leur poste à l’aube de ce dimanche 17 mars 2019 à Dioura (Ténenkou, Mopti), centre du Mali. Très tôt (aux environs de 05H) le dimanche matin, une quarantaine d'hommes lourdement armés ont lancé l'assaut sur le poste militaire de l'armée malienne de Dioura faisant une vingtaine de mort. Un carnage qui a plongé le pays dans la terreur et la douleur.