Tiebile-Drame
0

Tiébilé Dramé comme un trotskiste qui se renie et se cache

En voyant Tiébilé Dramé posant fièrement dans la photo de famille du nouveau gouvernement, on n’est en droit de se poser des questions sur les convictions et les motivations réelles du « petit monsieur ». Celui qui a clamé à coup de déclarations, de marches incessantes, de conférences de presse que « la vérité des urnes sera rétablie et qu’IBK est un président de fait » ; est tout sourire aux côtés du président de fait pour servir dans son gouvernement de fait. Donc qui est de fait ? Tiébilé ou IBK ? En tout cas nul ne l’a entendu reconnaitre le président élu … mais il est aujourd’hui son ministre, son porte-parole sur la scène internationale
FDS
0

Avant la révision constitutionnelle pour la sortie de crise au Mali : Le FSD préfère le dialogue politique national inclusif au préalable !

Pour expliquer les raisons de son refus à l’invitation du président de la République dans le cadre de la cérémonie de remise de l’avant-projet de réforme constitutionnelle , le directoire du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), était devant les hommes de média, dans la matinée du vendredi 12 avril à la Maison de la presse. Selon Soumaïla Cissé, compte tenu de la gravité de l’heure, l’urgence n’est pas la révision constitutionnelle, mais plutôt le dialogue politique national inclusif.
EDITO SURSAUT
0

EDITO : larrons en foire

Ces nouveaux contestataires de la scène politique font tellement semblant de s’entendre contre le régime d’IBK, on dirait des larrons en foire. Leur solidarité et simulacre concorde de façade n’inspirent rien de bon, si ce n’est la méchanceté gratuite, la guerre de personnes et la honte.
trembelement-de-terre-politique-algérien-Abdelaziz-Bouteflika
0

TREMBLEMENT DE TERRE POLITIQUE EN ALGÉRIE : Faut-il craindre des répliques sur le processus de paix au Mali ?

Le mardi 2 avril au soir, le monde entier apprenait par communiqué rendu public par l’Agence officielle algérienne (APS), la démission du Président algérien Abdelaziz Bouteflika de ses fonctions de Président de la République. Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’avec cette démission, l’Algérie tourne la page de celui qui, depuis vingt (20) ans, a conduit les destinées du pays, bien sûr avec des hauts et des bas.
Mali-Soumaila-Cisse-Ibrahim-Boubacar-Keita-IBK-secret-negociation-majorite-opposition
0

Mali /Afrique de l´Ouest : dans le secret des négociations entre IBK et Soumi

Selon nos sources, trois chefs d’Etat ouest- africains, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sénégalais Macky Sall et l’Ivoirien Alassane Ouattara ont pesé de tout leur poids auprès de leur homologue #malien Ibrahim Boubacar Keïta ("IBK") afin que ce dernier associe des proches de Soumaïla Cissé ("Soumi") à la gestion du pouvoir. Reçu discrètement à Nouakchott fin janvier par le président mauritanien, Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, s’est montré disposé à un dialogue national sur les réformes relatives à la constitution, au code électoral, à la Cour constitutionnelle, au découpage administratif et à l’application des accords de paix d’Alger. Il a toutefois posé une condition non négociable : la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un premier ministre choisi d’un commun accord, et dans lequel lui-même ne siégrait pas. A supposer qu'elle soit acceptée par "IBK", cette exigence entraînerait ipso facto l’éjection du chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye maïga, en poste depuis le 31 décembre 2017.