Soumaila-Cisse-chef-de-file-de-opposition-politique-processus-de-mise-en-accusation-président-République-Mali-IBK-Ibrahim-Boubacar-Keita-haute-trahison
0

Soumaïla Cissé, le chef de file de l´opposition politique malienne accuse-t-il, le Chef de l´État SEM Ibrahim Boubacar Kéïta de haute trahison ?

A l´évidence ce protagoniste qui a déclaré unilatéralement une crise post-électorale au Mali en 2018 n´a pas dit son dernier mot. En effet, ayant échoué dans les urnes, il essaie de transporté la bataille électorale sur des fronts dont la diversité est assurément étourdissante. Des fronts religieux, social, en passant par les fronts sportif, politique jusqu´au juridique, Soumaila Cissé fait feu de tout bois. Nous vous invitons à lire le texte dont nous avons eu copie, dans la matinée dans la matinée de ce 4 septembre 2019.
Soumaila Cisse, leader de l’opposition malienne et candidat à l’élection présidentielle, arrive le 6 août 2018 à Bamako pour une conférence de
0

Soumaïla Cissé, Chronique d’une déchéance annoncée,

La défaite est orpheline !!! Ça nous le savons depuis la fameuse citation de JFK qui dit ceci: «La victoire a cent pères mais la défaite est orpheline». Notre champion de défaites n’avait certainement pas jaugé toute la portée de cette citation qui pourtant date. Désormais esseulé, abandonné par tous ceux qui lui ont fait miroité une victoire certaine à l’élection présidentielle passée après avoir profité de ses largesses en termes d’espèces sonnantes et trébuchantes pour certains, et de véhicules 4x4 pour d’autres, celui qui a réussi la prouesse de saccager l’Opposition politique républicaine est désormais atteint du syndrome politico-dépressif.
SoumailaCisse-Cisse-URD-opposition-opposant-malien-chefdefil-DÉRIVE-VERTICALEment
0

DÉRIVE VERTICALE

Traiter le Président de la République, qui, depuis des mois a décidé de tendre la main à tous les maliens au nom de l’unité nationale, de petit monsieur est le comble de l’ironie et cela renseigne plus sur l’amertume et la mauvaise bile du pathétique candidat malheureux plus qu’autre chose.
FDS
0

Avant la révision constitutionnelle pour la sortie de crise au Mali : Le FSD préfère le dialogue politique national inclusif au préalable !

Pour expliquer les raisons de son refus à l’invitation du président de la République dans le cadre de la cérémonie de remise de l’avant-projet de réforme constitutionnelle , le directoire du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), était devant les hommes de média, dans la matinée du vendredi 12 avril à la Maison de la presse. Selon Soumaïla Cissé, compte tenu de la gravité de l’heure, l’urgence n’est pas la révision constitutionnelle, mais plutôt le dialogue politique national inclusif.
Mali-Soumaila-Cisse-Ibrahim-Boubacar-Keita-IBK-secret-negociation-majorite-opposition
0

Mali /Afrique de l´Ouest : dans le secret des négociations entre IBK et Soumi

Selon nos sources, trois chefs d’Etat ouest- africains, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Sénégalais Macky Sall et l’Ivoirien Alassane Ouattara ont pesé de tout leur poids auprès de leur homologue #malien Ibrahim Boubacar Keïta ("IBK") afin que ce dernier associe des proches de Soumaïla Cissé ("Soumi") à la gestion du pouvoir. Reçu discrètement à Nouakchott fin janvier par le président mauritanien, Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, s’est montré disposé à un dialogue national sur les réformes relatives à la constitution, au code électoral, à la Cour constitutionnelle, au découpage administratif et à l’application des accords de paix d’Alger. Il a toutefois posé une condition non négociable : la formation d’un gouvernement d’union nationale dirigé par un premier ministre choisi d’un commun accord, et dans lequel lui-même ne siégrait pas. A supposer qu'elle soit acceptée par "IBK", cette exigence entraînerait ipso facto l’éjection du chef du gouvernement, Soumeylou Boubèye maïga, en poste depuis le 31 décembre 2017.
Mali-Rencontre-SoumailaCisse-IbrahimBoubacarKeita-IBK
0

Nouvelle rencontre entre IBK-Soumi, aujourd’hui ou demain : Passer de la nuit à la lumière !

L’histoire démocratique le retiendra. IBK et Soumi, main dans la main, tous en boubou et bonnet blanc, posent à Koulouba avec un léger sourire. Les deux hommes, venaient de se concerter. Plutôt, ils ont partagé un diner fraternel, comme en famille. « IBK et Soumi, après tout ce qui s’est passé avant pendant et après la présidentielle. Je n’en reviens pas ! », S’étonnait un internaute sur son mur Facebook, après avoir aperçu l’image. D’ailleurs, l’image a fait le buzz sur la toile. Les commentaires allaient dans tous les sens.
Mali-Rencontre-SoumailaCisse-IbrahimBoubacarKeita-IBK
0

IBK-Soumi après l’appel téléphonique : La rencontre pour le Mali

Le climat politique et social tend vers une décrispation. Le chef de l’État et le chef de file de l’opposition ont entamé depuis longtemps des démarches montrant qu’ils se sont enfin décidés à mettre un peu d’eau dans leur vin et ne songer qu’au Mali où les défis à relever restent nombreux. Soumaila Cissé, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, continuait à refuser de reconnaitre la victoire de Ibrahim Boubacar Keita qu’il estimait avoir triché. Plusieurs manifestations ont eu lieu suite auxquelles des démarches ont été entreprises auprès des deux parties notamment celle du chef de file de l’opposition. Cela, afin qu’il songe à mettre de mettre le Mali au-dessus de tout et trouver un terrain d’entente avec le président déclaré officiellement vainqueur et qui n’a d’ailleurs de cesse exprimer sa « main tendue » pour un dialogue démocratique permettant de faire sortir le pays de l’ornière. Une situation occasionnée suite à une crise multidimensionnelle.