Mahamadou-Dabo
0

Bien qu’acculé et contesté de toutes parts : des jeunes du RJDM #Mali réaffirment leur soutien total à Soumeylou

Les responsables du Réseau des Jeunes pour le Développement du Mali (RJDM-Mali) ont organisé un mini-point de presse pour faire savoir leur soutien total au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga qui, il faut le dire, fait aujourd’hui face à une véritable levée de boucliers de leaders religieux, d’hommes politiques et de la société civile, tous réclamant son départ de la Primature. Le dit point de presse était animé par le secrétaire général M. Mahamadou Dabo.
Coton
0

Campagne 2019/2020 : Le prix du coton fixé à 275 F CFA par kg !

Au Centre International de Conférence de Bamako (CICB), la confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton au Mali, a tenu le jeudi 11 avril, son forum sur la production d’un million de tonnes de coton graine pour la campagne 2019/2020. Présidant l’évènement, le Premier ministre, SoumeylouBoubeyeMaïga, avait à ses côtés, le ministre en charge de l’Agriculture, Nango Dembélé, le PDG de la CMDT, Baba Berthé et le Pdt de l’APCAM, Bakary Togola. Pour galvaniser les coton-culteurs à s’investir davantage pour l’atteinte de l’objectif de la campagne, les autorités ont fixé le prix du Kg du coton à 275 FCFA.
Le président IBK et son PM Soumeylou Boubèye Maïga. Une complicité qui dérange leurs ennemis communs
0

IBK : «ceux qui disent vouloir m’aider à réussir mon dernier mandat sont déjà tournés vers 2023 pour me succéder» | INTERVIEW (PRESQUE) IMAGINAIRE

Assis, seul, au bord de la piscine, sur une chaise en osier tressé, IBK affiche sa mine des mauvais jours. La marche de vendredi dernier, avec ses slogans hostiles au pouvoir, à la France et à la Minusma, serait-il passée par là ? Mystère et boule de gomme. Bonnet blanc et blanc bonnet vissé sur la tête, lunettes noires posées sur le nez, le Chef de l’Etat semble absorbé par ses pensées. Il a fallu notre arrivée, bruyante comme à l’accoutumée, pour lui signifier notre présence. Sans piper mot, il nous invite – d’un geste de la main – à prendre place sur une chaise en bois, en face de lui. C’était dimanche dernier, à sa résidence privée de Sébénikoro. Interview. Sans concession.